Législatives 2017 : le pari manqué de la France insoumise

La France insoumise a nettement reculé en nombre de voix par rapport à la présidentielle, mais devance cette fois encore le PS. Son nombre de sièges potentiels est réduit.

FRANCE 2

Jean-Luc Mélenchon affichait un large sourire, dimanche 11 juin au soir, après sa qualification au second tour dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Pourtant, la France insoumise est loin d'avoir transformé l'essai sur le plan national. Au premier tour de la présidentielle, le mouvement avait en effet obtenu 19,6% des suffrages, contre 11% ce dimanche. "Il est retourné à l'ancien Mélenchon. Y avait le Mélenchon de la campagne présidentielle et là j'ai l'impression qu'on est un peu revenus en arrière", analyse un électeur.

L'espoir de former un groupe parlementaire

Certains Français lui reprochent également de ne pas avoir réussi à s'entendre avec les communistes ou les écologistes. En nombre de voix, la France insoumise passe à plus de 7 millions à la présidentielle, à moins de 2,5 millions aux législatives. Le parti de Jean-Luc Mélenchon conserve toutefois l'espoir de former un groupe de parlementaire à l'Assemblée. C'est en effet la seule manière de peser dans les débats. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Luc Mélenchon en visite dans le quartier de Mazargues, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 27 mai 2017.
Jean-Luc Mélenchon en visite dans le quartier de Mazargues, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 27 mai 2017. (CITIZENSIDE/JULIE GAZZOTI / AFP)