Elections législatives 2024 : la justice suspend l'exclusion du président des Républicains Eric Ciotti par son parti

Le bureau politique de LR avait voté à deux reprises, mercredi et vendredi, l'exclusion du dirigeant, qui contestait la légalité du procédé. Le tribunal a suspendu la sanction sans se prononcer sur le fond de l'affaire.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Eric Ciotti devant le siège des Républicains à Paris après le vote contesté de son exclusion par le bureau politique, le 13 juin 2024. (QUENTIN DE GROEVE / HANS LUCAS / AFP)

Nouveau rebondissement dans le psychodrame chez Les Républicains. L'exclusion du président de LR Eric Ciotti par le bureau politique du parti, dont il contestait la légitimité, a été suspendue par la justice, vendredi 14 juin, en l'attente d'une décision sur le fond, selon une décision du tribunal judiciaire de Paris consultée par franceinfo.

Le bureau national de LR avait voté à deux reprises, mercredi et vendredi, l'exclusion du dirigeant après sa décision de s'allier avec le Rassemblement national aux élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet.

Eric Ciotti dispose de huit jours pour saisir la juridiction sur le fond avant que la suspension de son exclusion n'expire, ajoute le tribunal.

"Place à la campagne"

"Le tribunal judiciaire de Paris a suspendu mon exclusion des Républicains. Je conserve donc l’exercice de mes fonctions de Président", a réagi Eric Ciotti sur X après cette décision de justice. Il reprend la tête du parti à deux jours de l'expiration du délai pour investir des candidats aux législatives anticipées, dimanche à 18 heures.

"Je n'avais pas de doute tellement ce qui a été fait était, quelque part, assez grossier, a-t-il déclaré dans la foulée sur BFMTV. Place à la campagne, place à cette alliance des droites que j'ai voulue pour que demain nous battions l'extrême gauche".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.