Législatives 2024 : "Faisons ensemble le serment de ne jamais nous lâcher", lance Olivier Faure lors du premier meeting du Nouveau Front populaire

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Des représentants de la gauche du Nouveau Front populaire lors d'un meeting à Montreuil (Seine-Saint-Denis), le 17 juin 2024. (LUDOVIC MARIN / AFP)
Olivier Faure, Clémentine Autain, Marine Tondelier, François Ruffin... A 13 jours du premier tour, plusieurs ténors du Nouveau Front populaire ont appelé à "l'unité" de la gauche, depuis Montreuil (Seine-Saint-Denis).

Ce qu'il faut savoir

"Nous n'avons pas encore gagné, mais nous avons gagné contre la pente du pire [et] de la résignation", a lancé François Ruffin lundi 17 juin, devant plusieurs centaines de sympathisants, lors d'un premier meeting du Nouveau Front populaire, à Montreuil (Seine-Saint-Denis) en vue des législatives du 30 juin et du 7 juillet. "Faisons ensemble le serment de ne jamais nous lâcher", a renchéri sur la scène le patron du PS, Olivier Faure, qui se tenait au côté de Clémentine Autain (La France insoumise), de Marine Tondelier (Les Ecologistes-EELV), ou encore Ian Brossat (Parti communiste français). Interrogé plus tard au micro de BFM TV, Olivier Faure s'est opposé à ce "que l'on mette une forme de signe égal" entre le risque de l'arrivée au pouvoir de l'extrême droite et du Nouveau Front populaire. Ce direct est désormais terminé. 

Jordan Bardella et Eric Ciotti en désaccord sur la réforme des retraites ? "La réforme des retraites sera abrogée à partir de l'automne", a déclaré le président du RN Jordan Bardella, au Parisien lundi. Quelque heures plus tôt, le président contesté de LR, Eric Ciotti, estimait qu'"il n'[était] pas dit que la réforme des retraites sera abrogée" si le RN l'emporte à l'issue des élections législatives. Invité sur le plateau du "20 heures" de France 2, Eric Ciotti, nouvellement allié avec le RN pour le scrutin à venir, avait évoqué des "marges de manœuvre qui seront données" par un audit des finances publiques. "C'est le RN qui conduit cette coalition", lui a aussitôt répondu Jordan Bardella, catégorique, après avoir jugé le sujet de la réforme des retraites "important", mais pas "prioritaire".

Plus de 200 streamers appellent à voter pour le Nouveau Front populaire. Ils rejoignent ainsi le deuxième youtubeur de France, Squeezie, qui a appelé à faire barrage au Rassemblement national. Plus de "200 personnalités d'internet" ont appelé à voter pour le Nouveau Front populaire, dans une tribune publiée sur le blog de Mediapart. Parmi eux, certains des streamers français les plus connus comme Antoine Daniel, AngleDroit, HortyUnderscore, Ken Bogard ou mistermv, des vidéastes comme Nota Bene... "L'heure n'est plus à la neutralité", assurent-ils, appelant à "éviter l'ascension au pouvoir de l'extrême droite".

Thierry Henry appelle à "aller voter". "Je suis contre tout ce qui divise." Le sélectionneur de l'équipe de France espoirs appuie les prises de position de Kylian Mbappé et Marcus Thuram en vue des élections législatives. "Ce qui peut faire barrage aux extrêmes, c'est d'aller voter, donc allez voter", a enjoint celui qui sera chargé de diriger les Bleus aux Jeux olympiques de Paris.

Plus de 400 000 procurations en une semaine. Un total de 409 226 procurations ont déjà été réalisées depuis le 10 juin afin de voter lors des législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet, selon le ministère de l'Intérieur. En 2022, 1,02 million de procurations avaient été enregistrées pour le premier tour des législatives, les 12 et 19 juin.

Le Rassemblement national temporise sur les retraites. La réforme portant l'âge légal de départ à 64 ans "sera abrogée à l'automne" en cas de victoire du RN aux législatives, a déclaré le député sortant Jean-Philippe Tanguy, sur BFMTV, expliquant ne pas vouloir "mettre la pagaille" pendant les Jeux olympiques. Jordan Bardella avait jugé ce sujet "important", mais pas "prioritaire", contrairement à la gauche, unie sous la bannière du Nouveau Front populaire, qui promet d'abroger la réforme d'Emmanuel Macron dès l'été. "Plus on va vite, plus c'est facile, parce qu'elle a à peine commencé à être appliquée", a justifié le député LFI sortant Eric Coquerel, sur BFMTV. 

Une soixantaine de circonscriptions sans candidat Ensemble. Le camp présidentiel a décidé de ne pas présenter de candidat dans une "soixantaine de circonscriptions", a déclaré sur RTL le Premier ministre, Gabriel Attal. La majorité y apportera son soutien "à un autre candidat", de droite, de gauche ou du groupe Libertés, indépendants, outre-mer et territoires, jugé constructif. C'est le cas des députés LR sortants Michèle Tabarot, Marie-Christine Dalloz, Virginie Duby-Muller, Emilie Bonnivard, Nicolas Forissier, Philippe Juvin ou encore Julien Dive. A gauche, la macronie n'affiche pas de candidat contre le socialiste Jérôme Guedj, qui se représente dans l'Essonne hors du Nouveau Front populaire. 

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES L'écrivain français Franck Thilliez explique à franceinfo sa décision de signer une pétition appelant à voter "contre l'extrême droite" aux législatives anticipées. "Aujourd'hui, n'importe quel écrivain peut s'exprimer, quelles que soient ses idées, il a le droit d'écrire et on a le droit de ne pas le lire (...) J'ai vraiment peur qu'avec un parti d'extrême droite au pouvoir, on perde, nous les auteurs, les artistes, cette liberté." Il cite en exemple à ne pas suivre "ce qu'il se passe dans certains pays européens comme l'Allemagne où on a vu des livres déchirés et retirés des bibliothèques avec des pressions des partis d'extrême droite".
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Il dit vouloir "s'adresser à toutes les femmes de France", mais omet certains éléments. Dans une vidéo publiée sur X, le président du RN Jordan Bardella promet en cas de victoire aux législatives de garantir "l’égalité entre les femmes et les hommes" et "le droit fondamental à disposer de son corps". Il assure que "Marine Le Pen a soutenu l’inscription de l’interruption volontaire de grossesse dans la Constitution", bien que 31 députés du groupe RN avaient voté contre lors du vote à l'Assemblée. Jordan Bardella promet également "la liberté de s’habiller comme on l’entend" – en parallèle, dans une interview au Parisien, il maintient que l'interdiction du voile dans l'espace public "reste un objectif" pour le RN.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    Si vous ne savez pas quel article choisir parmi notre production du jour, voici une petite sélection :
    #LEGISLATIVES On vous résume ce qu'il faut retenir des investitures dans chaque camp
    • #BAC "Ça m'a dégoûté" : comment passer son bac quand Parcoursup a déjà livré un verdict négatif ou incertain ?
    #LEGISLATIVES "Le meurtre de Thomas a ramené l'insécurité dans le village" : après le drame de Crépol, des électeurs face à la tentation du RN
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Des précisions et de nouvelles interrogations. Le président du RN Jordan Bardella a détaillé dans une interview au Parisien une nouvelle partie du programme du parti d'extrême droite. Parmi les nouveautés, la suppression de la TVA sur les produits de première nécessité est repoussée à "un second temps". Il explique également être "en train d’identifier les pistes d’économies dans les mauvaises dépenses de l’État" pour financer une partie des mesures promises.
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    Côté sécurité et immigration, Jordan Bardella explique au Parisien vouloir "dès les premières semaines" prendre plusieurs mesures dont le rétablissement des peines planchers en matière de stupéfiants et atteintes aux personnes dépositaires de l’autorité publique, la suspension des allocations familiales pour les parents de mineurs délinquants récidivistes, et la soumission d'une 'loi d’urgence' sur l’immigration à l’Assemblée nationale.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES La majorité absolue, sinon rien. Dans une interview au Parisien, le président du RN Jordan Bardella laisse entendre qu'il ne chercherait pas à être nommé Premier ministre si le RN disposait d'une majorité relative à l'Assemblée nationale, mais pas de la majorité absolue. "Pour gouverner, j’ai besoin d’une majorité absolue. Qui peut croire qu’on pourra changer le quotidien des Français en cohabitation avec une majorité relative ? Personne."
    editor-image
    (Adnan Farzat / NurPhoto / NurPhoto via AFP)
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Un désaveu pour Eric Ciotti ? Dans une interview au Parisien, le président du RN Jordan Bardella assure que "la réforme des retraites menée par Emmanuel Macron sera abrogée à partir de l’automne". Sur France 2, le président contesté de LR, qui a noué une alliance avec le RN, déclarait pourtant qu'"il n'est pas dit que la réforme des retraites sera abrogée".
  • Avatar
    Olivier Faure
    secrétaire national du PS Il y a 0 sec
    "L'extrême droite se pare de respectabilité, met des cravates et des tailleurs, mais elle est restée la même."
    #LEGISLATIVES Olivier Faure s'oppose à ce "que l'on mette une forme de signe égal" entre l'extrême droite et le Nouveau Front populaire. Face à l'extrême droite, "vous avez (...) des gens qui sont parfois bruyants, qui peuvent même être agaçants pour un certain nombre de Français (...), mais le projet qu'ils défendent est un projet de justice", a déclaré le secrétaire national du PS au micro de BFMTV à l'issue d'un meeting commun de l'alliance de gauche à Montreuil (Seine-Saint-Denis).
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES "Je suis formellement contre les idées du RN." Les prises de position des sportifs sont scrutées à l'approche des législatives, quitte à en voir là où il n'y en a pas ? Le joueur du RC Lens Jimmy Cabot a été la cible de critiques après avoir "aimé" une publication de Jordan Bardella sur Instagram. Il explique avoir "liké" la publication du président du RN de manière "spontanée, pas réfléchie".
  • Avatar
    Ian Brossat
    porte-parole du PCF Il y a 0 sec
    "Nous sommes unis car nous faisons face à des gens qui n’aiment pas la France, [ni] la République, [ni] le pays tel qu’il se déploie sous nos yeux."
    #LEGISLATIVES "Nous avons face à nous des imposteurs de la question sociale", a asséné le porte-parole du PCF Ian Brossat, lors du meeting commun des partis du Nouveau Front populaire à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Il cible notamment l'alliance entre le RN et LR.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES François Ruffin campe sur ses positions. Lors d'un meeting commun des partis membres du Nouveau Front populaire, le député sortant de gauche et candidat aux législatives anticipées a redit son "plein soutien à [s]on camarade et ami Alexis Corbière", député sortant LFI qui n'a pas été réinvesti par son parti et a critiqué "une punition pour avoir fait entendre des critiques en interne".