Législatives 2024 : "Non, il ne faut pas avoir très peur", affirme Emmanuel Macron pendant la Fête de la musique à l'Elysée

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Emmanuel Macron à l'Elysée lors de la Fête de la musique, le 21 juin 2024. (BERTRAND GUAY / AFP)
"Il y a des extrêmes qu'on ne peut pas laisser passer", a-t-il déclaré, vendredi soir.

Ce qu'il faut savoir

Ce direct est désormais terminé.

Emmanuel Macron a renvoyé dos à dos les extrêmes et défendu une nouvelle fois sa décision de dissoudre l'Assemblée, lors d'un événement organisé vendredi 21 juin à l'Elysée pour la Fête de la musique. "Le 9 juin dernier, j'ai pris une décision très grave, très lourde et je peux vous dire qui m'a beaucoup coûté. Non, non, non il ne faut pas avoir très peur", a-t-il martelé face aux réactions du public.

Gérald Darmanin quittera le gouvernement en cas de défaite du camp présidentiel. "Si jamais le RN ou LFI venaient à l'emporter, je ne serais en aucun cas ministre de l'Intérieur, même pour quelques semaines supplémentaires", a-t-il détaillé lors d'un déplacement à Lille (Nord), à près d'un mois du coup d'envoi des Jeux olympiques.

Le Nouveau Front populaire détaille son programme économique. L'alliance de gauche a donné une conférence de presse consacrée au "chiffrage et au financement" de ses mesures. La réinstauration de l'impôt sur la fortune pourrait rapporter "12, 13 milliards" d'euros les premières années, avant de monter à 15 milliards d'euros par an, a avancé l'économiste Julia Cagé. Le Nouveau Front populaire entend aussi mettre en place une taxe sur les superprofits, qui rapporterait également 15 milliards d'euros par an.

Plus d'un million de procurations, davantage qu'en 2022. A dix jours du scrutin, 1 055 067 procurations ont été établies en vue des élections législatives anticipées, a annoncé le ministère de l'Intérieur. "Nous avons donc d'ores et dépassé le chiffre de 2022 pour le premier tour des élections législatives [1 021 350]", souligne le ministère. Il précise que pour la même période, entre vingt et dix jours avant le 1er tour, "on comptabilise 6,2 fois plus de procurations" qu'en 2022. 

Edouard Philippe laisse entendre son désaccord. L'ex-Premier ministre Edouard Philippe a affirmé jeudi qu'Emmanuel Macron avait "tué la majorité présidentielle" en décidant de dissoudre l'Assemblée nationale et qu'il faudrait donc "créer une nouvelle majorité""Je préfère me concentrer pour dire aux Français qu'ils ne sont pas prisonniers d'un choix entre les extrêmes. Et qu'il y a une alternative qui n'est pas la reproduction de ce qui a existé", a ajouté le patron du parti Horizons, allié du chef de l'Etat.

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    Il est minuit. Voici les principaux titres de l'actualité :
    • #EURO La France a été tenue en échec par les Pays-Bas, dans son deuxième match du groupe D. Les Bleus devront attendre la dernière journée pour valider leur qualification en huitième de finale.
    • Un homme de 19 ans a été mis en examen, soupçonné "d'avoir envisagé de commettre une action violente, visant, notamment, des cibles juives", a appris franceinfo auprès d'une source judiciaire.
    • #METEO La vigilance orange a été levée en Savoie et en Isère, où des pluies torrentielles se sont abattues sur les massifs de l'Oisans et des Ecrins. En Mayenne, la décrue est en cours.
    • Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées devant l'hôtel de ville de Courbevoie en soutien à l'adolescente de 12 ans victime d'un viol à caractère antisémite, qui a suscité une vive émotion.
    • #LEGISLATIVES La gauche a détaillé son programme de relance budgétaire, avec 25 milliards de dépenses supplémentaires dès 2024, et récusé les accusations de Gabriel Attal et du patronat qui dénoncent "un matraquage fiscal".
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES "Le Rassemblement national ne défend en rien les droits des travailleurs et travailleuses", déclare sur franceinfo Sophie Binet, secrétaire générale de la CGT. Elle pointe notamment du doigt le manque de clarté du parti de Jordan Bardella sur la réforme des retraites : "Ils avaient dit qu'ils l'abrogeraient, là, ils nous disent que c'est trop compliqué."
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES "Le 9 juin dernier, j'ai pris une décision très grave, très lourde et je peux vous dire qui m'a beaucoup coûté", a déclaré Emmanuel Macron dans la cour d'honneur de l'Elysée, avant un concert de la pianiste canado-ukrainienne Anastasia Rizikov, du chanteur Gilbert Montagné et des DJ Ofenbach et Agoria. "Contrairement à ce qu'ils disent [RN et Nouveau Front populaire], l'un n'est pas le rempart de l'autre. Ils votent ensemble les motions de censure !", a-t-il accusé lors de cette Fête de la musique. "Il y a des extrêmes qu'on ne peut pas laisser passer", a-t-il martelé sous les applaudissements.
    editor-image
    (BERNARD GUAY / AFP)
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES L'eurodéputé Place Publique Raphaël Glucksmann a appelé les candidats du Nouveau front populaire à se retirer au second tour des législatives s'ils sont arrivés troisième, en cas de triangulaire, afin de faire battre le Rassemblement national (RN). "Mon seul objectif, c'est de faire en sorte qu'il n'y ait pas 300 députés" du RN, a-t-il déclaré dans l'émission "C à vous", sur France 5. La majorité absolue à l'Assemblée nationale se situe à 289 sièges.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Plusieurs chefs d'établissements et inspecteurs de l'Education nationale ont signé une pétition à l'approche des législatives. Ils prévoient de désobéir à d'éventuelles mesures du RN contraires "aux valeurs de la République". Est-ce seulement légal ? Les fonctionnaires sont soumis à ce qu'on appelle l'obligation d'obéissance hiérarchique. Il existe toutefois une exception, "dans le cas où l'ordre donné est manifestement illégal et de nature à compromettre gravement un intérêt public." En cas de litige, un juge administratif devra sans doute trancher.
  • Avatar
    Raphaël Glucksmann
    eurodéputé Il y a 0 sec
    "Sur les boucles Telegram de l'extrême droite juive, il y a mon numéro de téléphone portable qui circule et depuis ce matin, 6 heures, je reçois des dizaines et des dizaines d'appels et de SMS par heure sur le thème : 'Soyez maudit'. Arrêtez de réduire ma parole au fait d'avoir un nom juif ! Moi, je suis Français. J'agis, je pense, je me décide en tant que citoyen français (...). Je suis profondément outré par cette réduction permanente, dans un sens ou dans l'autre."
    #LEGISLATIVES Raphaël Glucksmann, tête de liste PS/Place publique aux européennes, explique sur France 5 qu'il avait déjà "attaqué par des cercles insoumis comme étant sioniste et pro-Nétanyahou, alors que toute [sa] politique est de condamner celle de [Benyamin] Nétanyahou." Il estime avoir été réduit à son nom et à ses origines.
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    Raphaël Glucksmann dénonce un "malaise profond" dans la société française, marqué par "la dégénérescence et la violence du débat public et du débat politique".
  • Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    A 18 heures, voici un nouveau point sur l'actualité de cette journée :
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES En déplacement à Avignon (Vaucluse), Gabriel Attal a eu un échange tendu avec Raphaël Arnault, candidat Nouveau Front populaire. "Avec les discours que vous tenez, vous ne valez pas mieux que l'extrême droite", a lancé le Premier ministre au porte-parole de la Jeune Garde antifasciste, fiché S par la police.
  • Avatar
    Flo9599
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Bonjour, un candidat du RN agressé près de Lyon pendant qu'il faisait campagne (source The Guardian). Vous confirmez ? Merci pour votre travail
    Avatar
    Linh-Lan Dao
    franceinfo Il y a 0 sec
    Bonjour @Flo9599. Vous faites sans doute référence au candidat RN Hervé Breuil, dont l'agression a été relatée par The Guardian. Comme nous l'avons rapporté hier sur notre site, une enquête a été ouverte pour "violences en réunion". Le candidat a été agressé dans la matinée sur un marché de Saint-Etienne (Loire). Son parti a décidé de suspendre la campagne dans sa circonscription.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Le camp présidentiel promet d'exonérer de frais de notaire, jusqu'à 250 000 euros, les primo-accédants à la propriété de la classe moyenne. La proposition agace les notaires, mais aussi le président du conseil départemental de la Marne.