Législatives 2024 : le nom du Premier ministre du Nouveau Front populaire ne sera pas connu avant le premier tour, affirme Yannick Jadot

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
L'écologiste Yannick Jadot, invité de "L'Evénement", sur France 2, le 19 juin 2024. (FRANCE 2)
"Ce sera le groupe à l'Assemblée nationale qui le décidera", a ajouté l'écologiste sur le plateau de "L'Evénement", sur France 2.

Ce qu'il faut savoir

"Ce n'est pas simple", a concédé Yannick Jadot. Invité de l'émission "L'Evénement", mercredi 19 juin sur France 2, le sénateur écologiste estime que le nom d'un Premier ministre porté au pouvoir par le Nouveau Front populaire dans le cas d'une majorité de l'alliance de gauche à l'issue des élections législatives, ne sera pas connu avant le premier tour. "Ce sera le groupe à l'Assemblée nationale qui le décidera", prédit-il. Ce direct est désormais terminé. 

Yaël Braun-Pivet soutient la candidature dissidente de Gilles Legendre. L'ex-présidente de l'Assemblée nationale, elle-même candidate Renaissance aux législatives dans la 5e circonscription des Yvelines, appuie le député sortant, macroniste de la première heure et ancien président du groupe LREM à l'Assemblée, qui n'a pas été réinvesti par son camp dans la 2e circonscription de Paris. Renaissance a préféré soutenir Jean Laussucq, un proche de la ministre de la Culture, Rachida Dati.

Un débat entre Gabriel Attal, Jordan Bardella et Manuel Bompard sur TF1. Rendez-vous est pris mardi 25 juin, à cinq jours du premier tour des élections législatives. Ce débat entre le Premier ministre, le président du Rassemblement national et le coordinateur de La France insoumise sera animé par Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray.

Eric Ciotti retire son investiture à un candidat pour "propos antisémites". A l'origine d'une alliance entre la droite et le RN aux législatives, le président contesté des Républicains a retiré son investiture à Louis-Joseph Pecher, candidat en Meurthe-et-Moselle, accusé d'avoir tenu des "propos antisémites, homophobes et orduriers" sur les réseaux sociaux. Plus tôt dans la journée, c'est le Rassemblement national qui annonçait retirer son soutien à un candidat soutenu par le parti d'extrême droite, dans le Morbihan, pour avoir tenu des propos antisémites sur X.

La distribution des plis électoraux commencera la semaine prochaine. La Poste commencera la distribution des quelque 47 millions de plis électoraux pour les législatives anticipées "de manière échelonnée, sur la semaine précédant le jour de vote", dès que ceux-ci seront mis à disposition par les préfectures. "Comme il n'y a qu'une semaine entre le premier et le second tour, c'est là que ce sera le plus compliqué, le plus serré en matière de délais", a déclaré à l'AFP Philippe Dorge, directeur général adjoint en charge de la branche des courriers et colis. 

Bardella dissoudra le GUD s'il arrive à Matignon. Le président du Rassemblement national a assuré mercredi qu'il dissoudrait "toutes les organisations d'ultragauche et d'ultradroite", y compris le syndicat étudiant d'extrême droite, s'il devait arriver au pouvoir. "Si demain je suis à la tête du pays, je n'aurai aucune forme de tolérance à l'égard de ceux qui se livrent à de la violence dans notre pays", a affirmé Jordan Bardella.

Environ 553 000 procurations enregistrées. C'est "cinq fois plus" que lors des législatives de 2022 sur la même période, a déclaré le ministre de l'Intérieur. "Les Français vont se mobiliser", a-t-il salué. Cependant, contrairement à ces élections provoquées par la dissolution inattendue de l'Assemblée nationale, les dates du scrutin de 2022 étaient connues longtemps à l'avance et les demandes de procurations avaient pu s'étaler dans le temps. Par ailleurs, les législatives avaient eu lieu les 12 et 19 juin, tandis que le second tour se déroulera cette année le premier week-end des vacances scolaires. 

L'indignation continue à gauche contre Emmanuel Macron. Fabien Roussel a réagi, mercredi sur franceinfo, à la lourde charge d'Emmanuel Macron contre le programme du Nouveau Front populaire, dans laquelle il a notamment dénoncé "des choses complètement ubuesques, comme aller changer de sexe en mairie". "Le président de la République perd ses nerfs en attaquant le programme du Front populaire là-dessus (…) Je le sens un peu fébrile", a déclaré le secrétaire national du Parti communiste français.

Les candidats continuent à battre la campagne. Raphaël Glucksmann, l'ex-tête de liste PS aux européennes, se rend à Marseille pour soutenir Pascaline Lécorché, candidate Place publique, qui tente de ravir la première circonscription des Bouches-du-Rhône à Sabrina Agresti-Roubache, la secrétaire d'Etat chargée de la Ville. Le président LR des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, se rend à Renescure (Nord) pour appuyer la candidature de Jean-Pierre Bataille (divers droite) face au sortant RN, Pierrick Berteloot.

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    Revenons sur les principaux titres de la soirée :
    • #LEGISLATIVES Après le Rassemblement national, c'est au tour des LR d'Eric Ciotti de retirer leur soutien à un candidat accusé d'avoir publié "des messages antisémites, homophobes et orduriers" sur les réseaux sociaux. Le député sortant MoDem Richard Ramos a également appelé le RN à "retirer les candidatures" de ses opposants RN dans le Loiret, qu'il accuse de "sexisme, racisme et antisémitisme" après des messages retrouvés sur les réseaux sociaux.
    • #COURBEVOIE Les réactions politiques se multiplient après le viol d'une fille de 12 ans à Courbevoie (Hauts-de-Seine). Devant les enquêteurs, l'adolescente a affirmé que ses agresseurs, des jeunes garçons, l'ont traitée de "sale juive", avant de la frapper et de la violer. Voici ce que l'on sait de cette affaire.
    • #METEO Quatorze départements du Centre sont placés en vigilance orange "orages" par Météo-France pour mercredi et jeudi. "L'activité orageuse décline à partir du milieu de nuit de mercredi à jeudi mais une activité pluvieuse peut encore se maintenir sur les secteurs concernés jusqu'à jeudi matin", anticipe le prévisionniste.
    • #EURO L'Allemagne a vaincu la Hongrie 2 buts à 0 en phase de poules de l'Euro. L'Ecosse et la Suisse se sont quittées sur un match nul, 1-1.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES De nouvelles accusations d'antisémitisme contre un candidat RN. Dans un communiqué, le député sortant MoDem Richard Ramos accuse de "sexisme" et "antisémitisme" Jean-Pierre Templier, le suppléant de son concurrent RN Anthony Zeller dans la 6e circonscription du Loiret. Il cite en exemple plusieurs publications sur une page Facebook au nom de Jean-Pierre Templier, dans lesquelles il affirme par exemple en 2014 à propos des juifs que "cette communauté nous dirige", ou se fend de remarques sexistes sur Valérie Hayer, tête de liste du camp présidentiel aux européennes.
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    Richard Ramos pointe également un tweet d'Anthony Zeller repéré par Libération : en réponse à une photo prise à Stains (Seine-Saint-Denis) par la députée LFI Mathilde Panot, le candidat RN répond "C’est où ? En Afrique ?". Le député sortant MoDem "demande à Jordan Bardella de retirer" leurs deux candidatures, et annonce qu'il va déposer plainte à Orléans.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Clémentine Autain assure que le Nouveau Front populaire luttera "de toutes [ses] forces contre l'antisémitisme". "C'est écrit noir sur blanc dans notre projet commun", souligne la députée sortante LFI, en réponse aux accusations régulièrement portées par les adversaires de l'alliance de gauche. "Pour moi les gauches ont toujours à cœur de lutter contre le rejet de l'autre, contre la haine de l'autre, donc l'antisémitisme ne peut pas avoir sa place dans nos principes et dans nos luttes", a ajoutée Clémentine Autain.
  • Avatar
    Audrey Chanonat
    secrétaire nationale éducation et pédagogie du syndicat SNPDEN-Unsa Il y a 0 sec
    "Ce n'est pas avec un effet d'annonce qu'on va résoudre une problématique aussi importante. (...) Pour sensibiliser les élèves sur cette question essentielle, ça demande des moyens, et ça ne peut pas se faire dans l'urgence."
    #LEGISLATIVES L'appel d'Emmanuel Macron à mettre en place un "temps d'échanges" dans les écoles sur le racisme et l'antisémitisme reçoit un accueil en demi-teinte chez les enseignants. "Evidemment qu'on veut sensibiliser nos enfants à la lutte contre l'antisémitisme et contre le racisme", a insisté sur franceinfo Audrey Chanonat, secrétaire nationale éducation et pédagogie du syndicat SNPDEN-Unsa. "Mais il faut former les enseignants, il faut qu'ils aient le bon discours face à des élèves qui, en 6e par exemple, ne vont peut-être pas comprendre ce dont on parle", rappelle la représentante.
  • Avatar
    Simon34
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Bonsoir. Je trouve que votre fil d'info est quand même assez orienté politiquement (plutôt orienté vers le nouveau front populaire). Rien par exemple sur le medef qui a communiqué sur le risque des programmes économiques du RN et du front populaire ...
    Avatar
    Luc Chagnon
    franceinfo Il y a 0 sec
    Bonsoir @Simon34, vous l'avez peut-être raté, mais nous avons bien évoqué cet après-midi dans ce live l'interview du patron du Medef, Patrick Martin, au Figaro. "Le programme du RN est dangereux pour l'économie française, la croissance et l'emploi, celui du Nouveau Front Populaire l'est tout autant, voire plus", estime le chef de la première organisation patronale française.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    Si vous ne savez pas quel article choisir parmi notre production du jour, voici une petite sélection :
    • #COURBEVOIE Viol d'une jeune fille de 12 ans à Courbevoie : ce que l'on sait de l'affaire de violences à caractère antisémite
    #LEGISLATIVES Que propose vraiment le Nouveau Front populaire sur le changement de sexe déclaratif à l'état civil ? Pourquoi les propos d'Emmanuel Macron ont été critiqués à gauche ? Que dit le droit actuel ? On répond aux questions sur le sujet.
    • #SECHERESSE Pourquoi les abondantes pluies du printemps ne garantissent pas un été calme dans la lutte contre les incendies
    • Mise en examen depuis 2021 pour "corruption" et "trafic d’influence", Rachida Dati est soupçonnée d’avoir fait du lobbying pour Renault-Nissan au Parlement européen. Elle dément, mais des témoignages fragilisent sa version.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Enième rappel à l'ordre pour un média dans le giron du milliardaire Vincent Bolloré. L'Arcom a rappelé à Europe 1 ses obligations en matière de "pluralisme" et d'"honnêteté" vis-à-vis de "l'actualité électorale", dans un courrier révélé par Le Monde et consulté par l'AFP. La radio a lancé il y a deux jours une émission confiée à Cyril Hanouna, intitulée "On marche sur la tête". Premiers invités : le maire de Béziers et ex-proche de Marine Le Pen Robert Ménard, l'ancien Premier ministre Manuel Valls, l'eurodéputé RN Matthieu Vallet et le président de Reconquête Eric Zemmour.
  • Avatar
    Raphaël Arnault
    candidat Nouveau Front populaire du Vaucluse Il y a 0 sec
    "J'ai une question c'est : 'Qu'est-ce qu'on me reproche ?'"
    #LEGISLATIVES Être fiché S n'a "aucune valeur juridique" et "ne représente pas une condamnation", rappelle au micro de BFMTV Raphaël Arnault. Le candidat Nouveau Front populaire dans la 1re circonscription du Vaucluse, fiché S, rappelle qu'"on a pu voir des syndicalistes et écologistes être fichés", et que "ça nous montre les dérives de l'Etat ces dernières années de fichages d'opposants politiques."
  • Avatar
    lalag
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Bonjour FI, vous avez des informations en ce qui concerne une possible utilisation de l'article 16 de la Constitution par Emmanuel Macron comme dit par Europe 1 ?
    Avatar
    Luc Chagnon
    franceinfo Il y a 0 sec
    Bonsoir @lalag ! Nous n'avons pas eu d'information sur ce scénario évoqué par Europe 1 dans la journée, qui décrivait la possibilité qu'Emmanuel Macron recoure aux "pleins pouvoirs" octroyés par l'article 16 de la Constitution "en cas de débordements après les élections". Sollicitée par Libération, l'Elysée a démenti cette possibilité, et Europe 1 a ensuite supprimé son article initial.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Quel Premier ministre en cas de victoire du Nouveau Front populaire aux législatives ? "Ce sera le groupe à l'Assemblée nationale qui le décidera", insiste sur France 2 Yannick Jadot, qui "ne pense pas" qu'on connaîtra le nom choisi par l'alliance de gauche avant le premier tour. Le projet "n'est pas celui des Ecologistes, ce n'est certainement pas celui de La France insoumise. C'est une coalition pour gouverner."