Législatives 2024 : "Nous sommes présidés par un adolescent qui s’amuse à craquer des allumettes dans une station-essence", lance Raphaël Glucksmann

Article rédigé par Marie-Adélaïde Scigacz, Luc Chagnon
France Télévisions
Publié Mis à jour
Raphaël Glucksmann, lors d'un meeting en vue des élections européennes, le 18 avril 2024, à Paris. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)
La tête de liste PS-Place publique aux européennes s'est exprimée dans une tribune publiée dans le quotidien "Le Monde".

Ce qu'il faut savoir

"Seule la gauche peut être la digue dont la démocratie française a tant besoin", a estimé mardi 18 juin Raphaël Glucksmann, dans une tribune publiée dans Le Monde. "Nous sommes présidés par un adolescent qui s’amuse à craquer des allumettes dans une station essence", a déclaré la tête de liste PS-Place publique aux européennes, craignant qu'en cas de victoire du Rassemblement national aux législatives anticipées du 30 juin et du 7 juillet, "la principale puissance militaire du continent sera dirigée par des petits télégraphistes du Kremlin." Dans cette tribune, il s'est par ailleurs inquiété de "la déconstruction méthodique du projet européen et la remise en cause de l’Etat de droit". Ce direct est désormais terminé. 

Emmanuel Macron fustige le programme du Nouveau Front populaire. Emmanuel Macron a de nouveau critiqué le programme du Nouveau Front populaire, qu'il qualifie d'"accord d'appareil (...) qui ne tiendra pas". Lors d'un échange avec des journalistes mardi 18 juin, en marge d'un déplacement à l'Ile-de-Sein (Finistère), le chef de l'Etat a estimé que l'alliance des partis de gauche "propose d'abolir toutes les lois qui permettent de contrôler l'immigration". "Ce n'est pas un programme social-démocrate (...) c'est un programme totalement immigrationniste", a-t-il déclaré

Jordan Bardella dit "devoir réparer un pays abîmé". "Je suis contraint de dire au Français [que] je vais devoir faire des choix." Interrogé sur le plateau de "L'Evènement" de France 2, mardi 18 juin, le président du Rassemblement national, Jordan Bardella, a déclaré vouloir "avoir un état des lieux des comptes publics" avant "de faire des promesses", notamment sur la question de l'abrogation de la réforme des retraites. "Je vais devoir réparer un pays considérablement abîmé", a ajouté le candidat au poste de Premier ministre dans l'éventualité où les élections législatives du 30 juin et du 7 juillet mèneraient à une cohabitation. 

Emmanuel Macron assume la dissolution. "Sans dissolution, cela aurait été la chienlit." Interrogé sur son choix de dissoudre l'Assemblée nationale à l'issue des résultats des élections européennes marquées par la première place du Rassemblement national, Emmanuel Macron persiste et signe. "La solution que j'ai prise, c'est la plus lourde, la plus grave, mais la plus responsable", a assuré le chef de l'Etat à des Français en marge d'un déplacement sur l'île de Sein (Finistère) pour commémorer l'Appel du 18 Juin. "On ne peut pas craindre le peuple dans une démocratie", a-t-il ajouté, avant d'appeler les Français à se mobiliser pour les législatives du 30 juin et du 7 juillet.

La CGT appelle à voter pour le Nouveau Front populaire. Première dans l'histoire de la CGT. Le deuxième syndicat français a appelé mardi à voter pour le Nouveau Front populaire dans le cadre des élections législatives anticipées. La CGT rompt ainsi avec la tradition voulant qu'elle ne donne pas de consigne de vote avant un scrutin, même si elle a coutume d'appeler à faire barrage à l'extrême droite. "On ne donne pas de consigne, mais nous pensons que c'est le programme qui correspond le mieux à nos aspirations", a précisé sur BFMTV sa secrétaire générale, Sophie Binet. "L'urgence est d'éviter un scénario catastrophe", a-t-elle ajouté. 

L'ancien athlète Guy Drut approuve l'alliance de la droite avec le RN. L'ancien athlète Guy Drut a dit approuver "l'union des droites et l'alliance avec le Rassemblement national" pour les élections législatives, dans un entretien accordé au Monde publié mardi 18 juin. Concernant les Jeux olympiques et paralympiques, "il n’y a aucune raison que ça se passe mal avec un gouvernement RN", a avancé ce membre du Comité international olympique. "Quelle déchéance. Les nouvelles recrues du RN sont à son image : tout en inconséquence et en incohérence", a réagi dans la foulée la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, sur son compte X

Gabriel Attal s'attaque à Jordan Badella, qui pose ses conditions pour Matignon. Le chef de file du Rassemblement national, Jordan Bardella, a martelé qu'il ne pourrait "pas agir" sans "majorité absolue", mardi. Ce que le Premier ministre Gabriel Attal a qualifié de "refus d'obstacle". "La réalité, c'est qu'au Rassemblement national, tout est approximations ou reniements", a dénoncé Gabriel Attal sur franceinfo. Visant directement son rival, le Premier ministre a estimé que "s'agissant de Jordan Bardella, il y a de moins en moins de programme et de plus en plus de conditions. Ça commence à ressembler à un refus d'obstacle"

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    Et pour conclure la soirée, revenons sur les principaux titres :
    • Les trois mineurs placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour viol aggravé, violences et injures à caractère antisémite visant une jeune fille de 12 ans, ont été mis en examen, a appris franceinfo auprès du parquet de Nanterre. Les faits décrits se sont produits à Courbevoie (Hauts-de-Seine).
    #LEGISLATIVES Emmanuel Macron a qualifié d'"ubuesque" une proposition du Nouveau Front populaire qu'il décrit comme "aller changer de sexe en mairie". Des mots qui ont suscité l'indignation à gauche et chez des associations d'aide aux personnes trans, qui accusent le président de "flatter les réactionnaires". Il est déjà possible de changer de genre à l'état civil, en passant devant un tribunal.
    Sept personnes ont été tuées dans un accident de la route près de Chartres (Eure-et-Loir), a annoncé la préfecture. Un couple de 90 et 85 ans a été tué dans le choc, et cinq jeunes de 17 à 19 ans ont péri dans l'incendie de leur véhicule.
    #EURO Le Portugal a arraché une victoire logique face à la République tchèque (2-1) pour son entrée en lice dans les phases de poule de l'Euro.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES "Ne tombez pas dans les poncifs d'extrêmes droites." Marie Cau, première maire transgenre de France à Tilloy-lez-Marchiennes (Nord), répond aux propos d'Emmanuel Macron, qui qualifie d'"ubuesque" l'idée de pouvoir"changer de sexe en mairie". "On ne veut pas changer de sexe en mairie, mais changer la mention de genre sur nos papiers (...). Passer devant un tribunal, pour obtenir la clémence de juges qui projettent sur nous leurs stéréotypes pour déterminer qui nous sommes, c'est humiliant et dégradant."
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Des propos qui font réagir à gauche. En marge d'un déplacement à l'Ile-de-Sein (Finistère), Emmanuel Macron a fustigé les programmes des oppositions pour les législatives, en affirmant par exemple que le Nouveau Front populaire propose d'"aller changer de sexe en mairie". Une proposition qu'il qualifie d'"ubuesque".
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    Jean-Luc Mélenchon a dénoncé sur X une "moquerie" du chef de l'Etat et rappelle que la possibilité du changement de genre officiel "existe déjà dans la loi" (mais exige actuellement de passer par un tribunal). "L’autodétermination des personnes trans (...), c’est la condition de la liberté, de l’égalité, et de l’absence de discriminations", a insisté la sénatrice écologiste Mélanie Vogel sur X. Pour François Ruffin, "Macron a choisi son camp. Pour lui, mieux vaut le national autoritaire que le Front populaire."
  • Avatar
    Cypri3001
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES La CGT n'avait elle pas déjà fait un appel à faire barrage à Nicolas Sarkozy en 2012?
    Avatar
    Luc Chagnon
    franceinfo Il y a 0 sec
    Bonsoir @Cypri3001 ! Vous avez raison, la CGT avait bien appelé à faire barrage à Nicolas Sarkozy en 2012, rappelle Le Point. Ce qui change cette année, avec son appel à soutenir le programme du Nouveau Front populaire, c'est que la CGT n'appelle plus seulement à faire barrage à quelqu'un et à voter pour n'importe qui d'autre : elle appelle à soutenir les candidats d'une alliance spécifique, et pour aucun des autres. Ce qui va à l'encontre de ses habitudes
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    Si vous ne savez pas quel article choisir parmi notre production du jour, voici une petite sélection :
    #LEGISLATIVES Comment faire une procuration? Qui peut la prendre ? Puis-je changer de bureau de vote ? On vous explique tout !
    #ISRAEL_PALESTINE Après huit mois de conflit dans la bande de Gaza, les traumatismes psychologiques de la guerre resteront pour longtemps "dans l'ADN des Palestiniens"
    • Que change la réforme de la garde à vue, qui doit entrer en vigueur le 1er juillet ?
    #EURO Tortue Ninja, Emmanuel Macron, LeBron James... On a compilé les meilleures idées de masque pour le nez cassé de Kylian Mbappé
  • Avatar
    Emmanuel Macron
    président de la République Il y a 0 sec
    "Ce n'est pas un programme social-démocrate (...) c'est un programme totalement immigrationniste."
    #LEGISLATIVES Emmanuel Macron a de nouveau critiqué le programme du Nouveau Front populaire, qu'il qualifie d'"accord d'appareil (...) qui ne tiendra pas", lors d'un échange avec des journalistes en marge d'un déplacement à l'Ile-de-Sein (Finistère). Le chef de l'Etat estime que l'alliance des partis de gauche "propose d'abolir toutes les lois qui permettent de contrôler l'immigration".
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    Emmanuel Macron estime que "la gauche est beaucoup plus divisée qu'en 2022 parce qu'elle n'a pas de chef". Il s'étonne également qu'aux européennes, la gauche "a fait campagne pendant trois mois en expliquant qu'elle était irréconciliable (..) et là d'un seul coup, on va à la gamelle ensemble".
  • Avatar
    Raphaël Glucksmann
    tête de liste Place publique / PS Il y a 0 sec
    "Nous sommes présidés par un adolescent qui s’amuse à craquer des allumettes dans une station-essence."
    #LEGISLATIVES "Seule la gauche peut être la digue dont la démocratie française a tant besoin", estime Raphaël Glucksmann dans une tribune publié dans Le Monde. En cas de victoire du RN aux législatives anticipée, "la principale puissance militaire du continent sera dirigée par des petits télégraphistes du Kremlin", redoute la tête de liste PS-Place publique aux européennes, qui s'inquiète également de "la déconstruction méthodique du projet européen et la remise en cause de l’Etat de droit".
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    Le coprésident de Place publique dit dit "comprend[re] le trouble de nombreux électeurs qui ont voté le 9 juin pour la voie sociale-démocrate, écologiste et pro-européenne". "Mais lorsque l’extrême droite est aux portes du pouvoir, hiérarchiser les périls devient une obligation", assène Raphaël Glucksmann, qui fait mine d'interroger : "Qui peut décemment croire que la principale menace sur la République vient d’une France insoumise divisée et diluée dans une large coalition électorale dont elle n’a pas la maîtrise quand le Rassemblement national seul peut conquérir la majorité absolue à l’Assemblée dans moins de trois semaines ?"
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES "Si je n'ai pas de majorité absolue (...), je refuserai d'être nommé" Premier ministre, confirme Jordan Bardella dans "L'Evénement" sur France 2. "Je veux le pouvoir pour agir", explique le président du RN. Suivez notre direct.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES La priorité nationale dans le logement social fait-elle toujours partie des mesures défendues par le RN ? "Je souhaite que (...) quand on a un casier judiciaire long comme le bras, on ne puisse pas disposer d'un logement social", défend Jordan Bardella dans "L'Evénement" sur France 2. Il ajoute que pour prioriser les dossiers des citoyens français, le RN aura "besoin de la présidence de la République (...) parce qu'il faudra engager une révision constitutionnelle par référendum".
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    Sur le logement en général, Jordan Bardella annonce vouloir "lever les interdictions liées aux diagnostics de performance énergétique pour faciliter la location et la vente de logements". "Aujourd'hui, les interdictions qui sont liées au DPE quand vous voulez mettre en vente votre logement ou le mettre en location sont tellement compliquées que ça immobilise et ça paralyse tout le marché du logement", affirme le président du RN.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Pourquoi la suppression du voile dans l'espace public, mesure considérée comme "essentielle" par le RN lors de la présidentielle, ne figure plus parmi les priorités du RN ? "Cette mesure n'interviendra pas avant l'élection présidentielle de 2027", assure le président du RN Jordan Bardella dans "L'Evénement" sur France 2. Il défend qu'"il ne suffit pas d'arriver avec une baguette magique et de dire 'En 24 heures je vais résoudre 20 ans de problèmes'. Je suis un garçon raisonnable, (...) pragmatique, j'ai des priorités".