Législatives 2024 : le parti Les Républicains saisit le Conseil d'Etat en référé pour être invité au débat de mardi sur TF1

Article rédigé par Paolo Philippe, Zoé Aucaigne
France Télévisions
Publié Mis à jour
Le logo du parti Les Républicains, le 11 juin 2024 devant le siège du parti à Paris. (MAGALI COHEN / AFP)
La droite estime "hautement préjudiciable" que ce débat se déroule uniquement en présence d'un représentant du camp présidentiel, du Rassemblement National et du Nouveau Front populaire.

Ce qu'il faut savoir

>> Ce direct est terminé.

Après avoir été déboutés par l'Arcom, Les Républicains ont annoncé lundi 24 juin avoir saisi le Conseil d'Etat en référé pour être invités au débat mardi sur TF1 auquel seuls Gabriel Attal (Renaissance), Jordan Bardella (Rassemblement national) et Manuel Bompard (Nouveau Front populaire) sont conviés.

Le parti a saisi le juge du référé-liberté du Conseil d'Etat pour suspendre le rejet de sa demande par l'Arcom vendredi dernier, afin de "l'enjoindre de mettre, sans délai, en demeure la chaîne TF1 d'inviter un représentant du parti Les Républicains à participer au débat du 25 juin". La droite estime "hautement préjudiciable" que ce débat se déroule uniquement en présence d'un représentant du camp présidentiel, du Rassemblement National et du Nouveau Front populaire, compte tenu de la "singulière célérité" de la campagne électorale. Suivez notre direct.

Emmanuel Macron affirme que les programmes des "extrêmes" mènent "à la guerre civile". Le président de la République affirme, dans un podcast, que les programmes des "deux extrêmes" mènent "à la guerre civile". Il a ainsi fustigé le Rassemblement national, La France insoumise "et ceux qui les suivent". "La France insoumise alimente le Rassemblement national et le Rassemblement national alimente La France insoumise", a jugé de son côté le Premier ministre, Gabriel Attal, dans l'émission "C à vous", sur France 5.

Les candidats écologistes se désisteront au second tour s'ils arrivent en troisième position et que le RN risque de gagner. "A chaque fois qu'un candidat écologiste, membre du Front populaire, arrivera en troisième position, il se retirera au profit du candidat qui respecte les valeurs de la République pour battre l'extrême droite", a déclaré la patronne du parti, Marine Tondelier, à l'AFP. Elle dit attendre "la même clarté de l'ensemble des forces politiques qui se disent républicaines".

Jean-Luc Mélenchon ne "sera pas Premier ministre", affirme Marine Tondelier. Le leader de La France insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon, "n'est pas le leader du Nouveau Front populaire et il ne sera pas Premier ministre", a déclaré lundi la patronne des Ecologistes, Marine Tondelier, auprès de l'AFP. Au sein des différents partis qui composent l'alliance de gauche, le PS, LFI, le PCF et les Ecologistes, "il y a un accord pour dire que le Premier ministre devra être trouvé au consensus parmi les différentes forces politiques", aujoute-t-elle. De leur côté, le socialiste Olivier Faure et le communiste Fabien Roussel déclarent sur le réseau social X que "personne ne peut s'autoproclamer Premier Ministre".   

Le chef de file du RN a présenté son programme. Jordan Bardella a dévoilé "les priorités du gouvernement d'union nationale" que le parti d'extrême droite veut mettre en place en cas de victoires aux élections législatives. Il a notamment proposé "un big bang de l'autorité" à l'école "dès la rentrée de septembre", notamment avec l'interdiction des téléphones portables dans les établissements et le port de l'uniforme.

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    On ferme ! Avant cela, faisons un dernier point sur l'actualité du jour :
    • #LEGISLATIVES Alors que Jordan Bardella a détaillé les mesures portées par le Rassemblement national, Emmanuel Macron juge que les programmes des "deux extrêmes" mènent "à la guerre civile", dans un podcast où il fustige le RN, LFI "et ceux qui les suivent".
    • #INTEMPERIES Une cinquantaine de personnes sont bloquées à cause des pluies diluviennes tombées sur la vallée de la Vésubie, dans les Alpes-Maritimes. Le ministre de l'Intérieur a assuré que "les autorités et les services de secours sont pleinement mobilisés".
    • #COURBEVOIE Les parents de l'adolescente juive de 12 ans violée à Courbevoie (Hauts-de-Seine) se sont exprimés pour la première fois. "Notre fille a vécu l'antisémitisme dans sa chair", ont-ils déclaré au Parisien, assurant que leur fille "est très choquée".
    • #EURO La France s'est qualifiée pour les huitièmes de finale avant même de jouer son dernier match de groupe demain contre la Pologne, grâce à la défaite de l'Albanie face à l'Espagne (1-0).
    • #EURO L'Italie, championne d'Europe en titre, s'est qualifiée in extremis pour les huitièmes de finale, en égalisant avec la Croatie à la dernière seconde (1-1).
  • Avatar
    Gruf
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Aurore Bergé appelle à faire rempart au Nouveau Front populaire. C'est un lapsus ?
    Avatar
    Zoé Aucaigne
    franceinfo Il y a 0 sec
    Bonsoir @Gruf. Ca en a choqué plus d'un, et pourtant c'est bien ce qu'a voulu dire la ministre chargée de l'égalité femmes-hommes. "Le Nouveau Front populaire, c'est la Nupes. A la fin, c'est toujours LFI qui dicte sa loi et Mélenchon qui dit être prêt à gouverner", a-t-elle assuré dans un premier post sur X, puis a réaffirmé dans un second : "Alors oui je l'assume, je combats LFI et le RN et je compte pas me laisser impressionner par quelques tweets faussement indignés."
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Si la plupart des candidats aux élections jouent la sobriété sur leur affiche de campagne, d'autres sont moins sérieux, comme Ludovic Beaujouan, prétendant dans l'Eure, ou Richard Vaquer, candidat en Seine-Maritime.
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    Même si ça semble léger, ce choix est très réfléchi. "On manque de relai médiatique, cela peut permettre de faire parler de nous, pour capter l'attention des gens plus facilement", explique Richard Vacquer à France Bleu.
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    Ludovic Beaujouan a suivi la même logique : "Je suis tout seul dans cette campagne. J'ai imprimé l'affiche avec mon argent, j'ai un ami, mon père et ma femme avec moi et cela s'arrête là, explique-t-il à France Bleu. Donc l'affiche doit donner envie d'en savoir un peu plus sur mes idées, qui sont encore plus originales que mon affiche."
  • Avatar
    Eric Pinot
    président de la Fédération des conseils de parents d’élèves de la Haute-Garonne Il y a 0 sec
    "Les parents ont le droit d’être en colère, mais ils doivent réfléchir sérieusement aux conséquences de leurs actes."
    #LEGISLATIVES La Fédération des conseils de parents d'élèves de Haute-Garonne appelle tous les parents à se mobiliser contre "le projet sociétal de l’extrême droite et des droites libérales. La France mérite mieux pour ses enfants. Un autre chemin est possible", rapporte France 3.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Les LR veulent mettre leur nom sur la liste des invités. Après avoir été débouté par l'Arcom, le parti annonce avoir saisi le Conseil d'Etat en référé pour être représenté au débat organisé demain par TF1. Seuls Gabriel Attal, Jordan Bardella et Manuel Bompard ont été conviés.
  • Avatar
    Jackmontreuil
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Qu’est ce qu’un gouvernement "technique", qui permettrait de contourner l’ingouvernabilité du pays ?
    Avatar
    Zoé Aucaigne
    franceinfo Il y a 0 sec
    Bonsoir @Jackmontreuil. Mes collègues Thibaud Le Meneec et Fabien Jannic-Cherbonnel ont écrit cet article qui explique très bien le concept. "C'est une coalition avec un accord le plus large possible, pas forcément entre alliés, qui se mettent d'accord sur un nom, pas forcément politique", leur a précisé l'avocate en droite public Fleur Jourdan.
    Avatar
    Zoé Aucaigne
    franceinfo Il y a 0 sec
    Les ministres de ce gouvernement ne disposeraient pas d'une légitimité politique via leurs mandats, mais par leurs compétences ou leurs fonctions. Ce sont par exemple des hauts fonctionnaires, des techniciens ou des spécialistes de thèmes particuliers.
  • Avatar
    Jean-Luc Mélenchon
    ancien patron de La France insoumise Il y a 0 sec
    "Je ne suis candidat à rien."
    #LEGISLATIVES "Il y a un malentendu", pose d'emblée Jean-Luc Mélenchon, invité de "L'Evenement" sur France 2, interrogé sur sa volonté de prendre le poste de Premier ministre en cas de victoire du Nouveau Front populaire. "Je peux être un ministre parmi d'autres ou ne pas être un ministre du tout", assure-t-il.
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    "Il y a parmi les Insoumis, des personnes capables d'être Premier ministre", avance Jean-Luc Mélenchon, citant le coordinateur du parti Manuel Bompard, la présidente du groupe à l'Assemblée Mathilde Panot, Clémence Guetté et Eric Coquerel.
  • Avatar
    sivencl
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES L'école... il n'a pas été plus loin ?
    Avatar
    Zoé Aucaigne
    franceinfo Il y a 0 sec
    Bonjour @sivencl. Jordan Bardella n'a rien dit de plus sur l'éducation que ce qu'il a déjà annoncé aujourd'hui : interdiction des téléphones portables à l'école, expérimentation du port de l'uniforme, protection fonctionnelle pour les enseignants qui porteraient plainte pour violences... Vous pouvez retrouver ce que contient le programme du RN dans cet article.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Jordan Bardella a présenté ce matin le programme porté par le Rassemblement national pour les élections législatives. On y retrouve un “big bang de l’autorité” à l’école. "L'autorité ça se construit, ça se décrète pas comme ça du haut d'un pupitre", lui répond Sophie Vénétitay, professeure et secrétaire générale du Snes-FSU.
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    "Quand un élève dysfonctionne, insulte... Il faut pouvoir le sanctionner, poser un cadre. Mais il faut aussi avoir une dimension éducative. Et c'est toute cette dimension éducative que Jordan Bardella raye d'un trait", estime Sophie Vénétitay.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Quel est le livre de chevet de Jordan Bardella ? "L'Etranger, d'Albert Camus", répond-il sur le plateau de M6. "L'école m'a permis cet apport de culture", ajoute-t-il.