Damien Abad accusé de viols : "Evidemment qu'ils étaient informés", affirme Christian Jacob au sujet du gouvernement

"On sait maintenant que Matignon savait, le président de la République savait", a lancé, jeudi sur RTL, le président des Républicains, au sujet des accusations de viols visant le nouveau ministre des Solidarités. 

Le président du parti Les Républicains Christian Jacob, lors d\'une conférence de presse à Paris, le 7 mai 2022. 
Le président du parti Les Républicains Christian Jacob, lors d'une conférence de presse à Paris, le 7 mai 2022.  (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"Evidemment qu'ils étaient informés." Le président du parti Les Républicains, Christian Jacob, a assuré jeudi 26 mai sur RTL que l'exécutif était au courant des accusations de viols visant le nouveau ministre des Solidarités, Damien Abad. "Quand j'entends le gouvernement dire qu'il n'avait pas d'informations… On a envie de se pincer", a déclaré le leader des Républicains. "On sait maintenant que Matignon savait, le président de la République savait." Selon les informations de franceinfo, Matignon connaissait la teneur des accusations visant Damien Abad plusieurs heures avant les révélations de Mediapart. Ce direct est maintenant terminé.

 Pas encore d'enquête ouverte visant Damien Abad. Le parquet de Paris a fait savoir à franceinfo, mercredi, qu'il n'ouvrait pas d'enquête préliminaire "en l'état" sur les accusations de violences sexuelles visant le nouveau ministre des Solidarités Damien Abad, "faute d'élément permettant d'identifier la victime des faits dénoncés et, dès lors, faute de possibilité de procéder à son audition circonstanciée"

Les feuilles de route des ministres définies vendredi. Elisabeth Borne réunit le gouvernement à Matignon vendredi matin, pour "définir les feuilles de route des différents ministres et partager la méthode gouvernementale", ont annoncé ses services. La Première ministre entend avancer sur les priorités fixées par le président Emmanuel Macron lors du premier Conseil des ministres de lundi, en dépit de la période de réserve avant les législatives des 12 et 19 juin. 

La Nupes joue les "Robin des bois". Augmentation du smic et des retraites, revalorisation des salaires, blocage des prix des produits de première nécessité, encadrement des loyers : la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) a présenté hier son plan d'urgence pour le pouvoir d'achat. "C'est une opération Robin des bois légale", a expliqué le secrétaire national d'EELV Julien Bayou.

Marine Le Pen en Seine-Maritime. L'ancienne candidate à l'élection présidentielle Marine Le Pen continue sa campagne pour les législatives. Elle est attendue à 10 heures à Londinières (Seine-Maritime), pour soutenir les candidats du Rassemblement national dans le département.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #POLITIQUE

21h02 : A l’approche des élections législatives, il y a les candidats qui affichent clairement le logo de leur parti, et ceux qui laissent planer le mystère. C'est notamment le cas de candidats Les Républicains, comme l'ancien porte-parole de la campagne de Valérie Pécresse, Vincent Jeanbrun, candidat dans le Val-de-Marne. L'Oeil du 20 heures s'est penché sur cette pratique qui laisse parfois les électeurs dans le flou.

16h25 : En déplacement en Seine-Maritime, Marine Le Pen a reproché à Eric Zemmour d'avoir "affaibli le camp national" lors de la présidentielle. Elle appelé Reconquête ! à "accepter son autonomie" aux législatives, imputant les éventuels échecs du RN à la présence de candidats du parti rival.

11h28 : Les dissidents se présentant face à l'ancienne ministre déléguée à l'Egalité femmes-hommes Élisabeth Moreno (9e circonscription des Français établis hors de France) ont été exclus. C'est également le cas de ceux se présentant contre l'ex-LR apparenté LREM Eric Woerth (4ème circonscription de l’Oise) et de l'ex-socialiste Manuel Valls (5ème circonscription des Français de l’étranger) désormais soutenu par le mouvement.

11h25 : 91 adhérents qui se revendiquent de la République en Marche ont été exclus du nouveau mouvement de la majorité, Ensemble!, pour dissidence. 87 l'ont été parce qu'ils se présentaient aux législatives face à un autre candidat du mouvement, et 4 parce qu'ils soutenaient un membre d'un autre parti, selon une liste consultée par franceinfo.

10h25 : L'ancienne cheffe de cabinet du nouveau ministre de l’Agriculture Marc Fesneau rejoint un lobby des pesticides. Éléonore Leprettre intègre Phyteis (ex-Union des industries de la protection des plantes), autrement dit le lobby des entreprises agrochimiques, selon les informations de Contexte.

09h42 : "Une de nos premières mesures, si les Français nous font confiance à l’Assemblée nationale, sera de baisser la TVA de 20 à 5,5% sur les énergies", affirme Jordan Bardella, président du Rassemblement national par interim.

09h30 : L'une est investie par l'alliance incluant le Parti socialiste, l'autre bénéficie du soutien de ce même parti : dans le XXe arrondissement de Paris, l'accord conclu en vue des législatives n'a pas pu empêcher une guerre des gauches entre l'Insoumise Danielle Simonnet et la socialiste Lamia El Aaraje.

08h36 : Comme ailleurs en France, les élus locaux expliquent qu'ils n'ont souvent "pas le choix" pour maintenir l'emploi dans leurs territoires. Alors que les élections législatives approchent, certains attendent des parlementaires un cadre pour mieux se positionner quand de grandes entreprises toquent à leur porte. Reportage.

09h39 : "On bétonne des terres pour de bon, tout ça pour que des camionnettes livrent à toute vitesse des objets qui viennent de l'autre bout du monde." C'est la critique de Jeanne, 77 ans, qui fait partie du collectif "Stop Amazon Briec". Cette habitante de Briec se dit "inquiète pour l'avenir du territoire".

09h39 : L'emploi à tout prix ? La question se pose à Briec, dans le Finistère. La société Amazon va bientôt s'installer dans la commune et promet d'embaucher 80 personnes et plus de 200 livreurs sous-traitants. Malgré cela, certains habitants du secteur continuent de s'opposer au géant américain. Je me suis rendu sur place pour mieux comprendre ces divisions.

06h25 : Élisabeth Borne réunira le gouvernement à Matignon vendredi matin, pour "définir les feuilles de route des différents ministres et partager la méthode gouvernementale".