Législatives 2024 : les programmes du Nouveau Front populaire et du RN font peser "un très grand danger" pour l'économie, estime Emmanuel Macron

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Le président français Emmanuel Macron, lors d'une réunion du G7, en Italie, le 14 juin 2024. (TIZIANA FABI / AFP)
Selon le chef de l'Etat, le Rassemblement national et la coalition de gauche "promettent aux gens des cadeaux qui ne sont pas financés."

Ce qu'il faut savoir

Pour Emmanuel Macron, les programmes du Nouveau Front populaire et du Rassemblement national sont "totalement irréalistes." S'exprimant en marge du G7, en Italie, le président de la République a de nouveau renvoyé dos à dos le parti d'extrême droite et la coalition de gauche, estimant que les deux projets "font porter un très grand danger" à l'économie française. "Il y a aujourd'hui deux blocs extrêmes qui ont fait le choix de programmes économiques qui ne sont pas dans le cadre d'une éthique de la responsabilité et qui promettent aux gens des cadeaux qui ne sont pas financés", a déclaré le chef de l'Etat, à un peu plus de deux semaines du premier tour des élections législatives. Ce direct est désormais terminé. 

Philippe Poutou candidat du Nouveau Front populaire dans l'Aude. Le Nouveau parti anticapitaliste a annoncé l'investiture par le Nouveau Front populaire de Philippe Poutou dans la première circonscription de l'Aude. "Nous nous réjouissons par avance de cette campagne que nous construirons avec l'ensemble des militant/es des différentes composantes du Front Populaire", a affirmé le NPA dans un communiqué.

L'ancien ministre Aurélien Rousseau rallie le Nouveau Front populaire. Chargé de la Santé dans le gouvernement d'Elisabeth Borne jusqu'en décembre, quand il avait claqué la porte pour contester le vote de la loi immigration, il a été investi par Place publique dans les Yvelines, a fait savoir le parti de Raphaël Glucksmann. Aurélien Rousseau avait aussi été le directeur de cabinet d'Elisabeth Borne à Matignon, notamment durant la très contestée réforme des retraites.

L'exclusion d'Eric Ciotti suspendue par la justice. "La justice a parlé, je suis président des Républicains", s'est félicité le président de LR auprès de l'AFP, désavoué par la plupart des cadres du parti après avoir annoncé une alliance avec le Rassemblement national pour les législatives. Son exclusion, votée par le bureau politique du parti à deux reprises, mercredi puis vendredi, est suspendue en l'attente d'une décision sur le fond, selon une décision du tribunal judiciaire de Paris consultée par franceinfo.

"La lutte contre le racisme et l'antisémitisme seront au cœur de notre projet", promet Fabien Roussel. Les chefs de file LFI, PS, écologistes et communistes ont tenu une conférence de presse vendredi pour détailler leur programme commun. Défilant les uns après les autres, ils ont détaillé l'ensemble des promesses du Nouveau Front populaire si celui-ci venait à arriver à Matignon.

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Un parti qui voit double devant la Justice, une nouvelle photo de famille et des annonces en pagaille concernant les investitures de candidats dans les circonscriptions françaises... Franceinfo ce qu'il faut retenir de la journée sur le front de la campagne.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES La France insoumise publie la liste intégrale de ses 230 candidats, après l'accord trouvé avec les autres formations du Nouveau Front populaire. L'occasion de confirmer qu'Adrien Quatennens sera bien candidat dans le Nord, ainsi que Philippe Poutou du NPA dans l'Aude.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES L'euro a reculé de nouveau aujourd'hui, plombé par l'inquiétude du marché avant les élections législatives surprise convoquées dans quinze jours en France qui pourraient voir des changements politiques majeurs. Le dollar a terminé sur une note ferme. La monnaie européenne est au plus bas depuis un mois et demi.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Les électeurs qui se sont abstenus lors des élections européennes le 9 juin vont-ils se déplacer pour les législatives anticipées ? Certains expliquent leur choix à France 2.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Le Rassemblement national "n'a jamais été au rendez-vous" de la lutte contre le changement climatique et à même "poussé en sens inverse et continue de le faire", dénonce le Réseau action climat (RAC), appelant à lui faire barrage. "La transition écologique et son accessibilité à toutes et tous, y compris aux plus précaires" ne fait pas partie des programmes et des votes du RN, souligne aussi le RAC. #CLIMAT
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES A l'approche des élections législatives, Marine Le Pen était en campagne dans le Pas-de-Calais, Jordan Bardella dans le Loiret. Le parti n'a pas encore livré de programme, mais a listé huit thèmes pour faire campagne.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Le parti Les Républicains, en guerre contre Eric Ciotti, réagit après la décision rendue par le Tribunal judiciaire de Paris. Cette décision "n’annule pas l’exclusion de M. Ciotti. Elle refuse au contraire de se prononcer sur le fond et se contente seulement d’en suspendre temporairement les effets le temps que l’affaire soit jugée au fond", rappelle le parti. "Les Républicains présenteront des candidats indépendants aux élections législatives", ajoute le communiqué.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Le programme économique du Nouveau Front populaire pour les élections législatives est un peu "dogmatique", estime sur franceinfo Jean-Christophe Repon, président de la Capeb (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment). "On aura sûrement dans un contexte économique dans le bâtiment qui est en recul, des difficultés à pouvoir continuer à fournir la main d'œuvre et les chantiers qui nous permettront de rendre le service à la clientèle", a-t-il détaillé.
  • Avatar
    Cyclix
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Bonsoir, pouvez-vous svp éclairer ma lanterne ? La droite se plaint souvent de la lenteur de la justice, comment le jugement d'Eric Ciotti a pu avoir lieu aussi rapidement ? Merci pour votre travail
    Avatar
    Clément Parrot
    franceinfo Il y a 0 sec
    Bonjour @Cyclix. Attantion, il s'agit d'une "décision de référé", comme le précise à franceinfo l'avocat d'Eric Ciotti, Philippe Torre. Ce genre de décision est nécessairement prise rapidement. Sur le fond du conflit qui oppose le président et le bureau politique de LR, la décision interviendra "dans un an, dans deux ans", selon l'avocat.
  • Avatar
    Eric Ciotti
    président de LR Il y a 0 sec
    "La justice a parlé, je suis président des Républicains."
    #LEGISLATIVES Eric Ciotti a commenté auprès de l'AFP la décision de la justice d'invalider son exclusion de la présidence de LR. "Pour moi cette décision était une évidence juridique, ce qui a été fait relevait d'une forme d'amateurisme et d'une tentative de prise de pouvoir qui ne reposait sur aucune base légale."
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    "Les partis politiques ne sont pas au-dessus des lois de la République", a également réagi sur franceinfo l'avocat d'Eric Ciotti, Maître Philippe Torre. "Nous nous reverrons dans un an pour la décision au fond, et puis un an plus tard pour l'appel. Parce qu'ils vont multiplier les procédures pour s'agiter. Mais je suis tout à fait confiant."