Allons enfants, le parti qui veut faire entrer des moins de 25 ans à l'Assemblée nationale

Lancé en 2014 pour les municipales à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), ce parti veut présenter un centaine de jeunes candidats aux législatives.

Des militants d\'Allons enfants, le 14 janvier 2017, sur la place de la République à Paris.
Des militants d'Allons enfants, le 14 janvier 2017, sur la place de la République à Paris. (SACHA BALTI / ALLONS ENFANTS)
avatar
Thomas BaïettoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ils n'ont pas encore de programme, mais les formules sont déjà bien rodées. "Dans les autres partis, les jeunes sont des faire-valoir, nous, on est des 'vouloir-faire'", explique à franceinfo Pierre Cazeneuve, 21 ans, président de Allons enfants. Ce petit parti, créé en 2013 à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) pour les municipales, ambitionne de présenter 100 candidats de moins de 25 ans aux législatives de 2017.

Composée d'une centaine d'étudiants et de jeunes actifs, cette formation veut démontrer que les jeunes ont autre chose à proposer en politique que de "jouer avec Alain Juppé au 'beer pong'". "A 25 ans, on peut faire mieux qu'à 65, estime cet étudiant de Sciences Po et HEC. Les Larry Page et autres Steve Jobs, ils n'avaient pas 65 ans quand ils ont changé le monde."

Le parti présentera au moins 49 candidats

L'objectif est le même que lors des municipales de 2014. "Ce qu'on dénonçait, l'absence de jeunes, est encore plus vrai à l'échelle nationale. Il n'y a aucun député de moins de 25 ans", regrette Pierre Cazeneuve (qui n'a aucun lien avec le Premier ministre). Dénoncer cette situation est le principal moteur de cette formation qui se dit ni de gauche, ni de droite. "On vit pour mourir. On aimerait bien que les jeunes en politiques soient une évidence", résume-t-il.

Le reste du projet, "co-construit" avec la plateforme collaborative Ruche.io, est encore flou, malgré quelques idées comme le revenu universel ou l'ouverture d'une filière bac pro digital. "Le programme est toujours en cours de construction", explique Pierre Cazeneuve, avant d'en livrer la "philosophie" :

Il nous reste 60 ans à vivre, nous pouvons mieux nous projeter dans l'avenir.

Pierre Cazeneuve

à franceinfo

Leur projet aura donc pour horizon l'année 2030, avec des "thèmes évidents" : le développement durable, le numérique, le digital, l'éducation, énumère le président du parti. 

Fort de ses 15,4% à Saint-Cloud en 2014 et de ses deux conseillers municipaux, Allons enfants espère envoyer l'un de ses membres à l'Assemblée nationale. Pour le moment, 49 candidatures, à Saint-Cloud, Paris, Rennes, Arcachon, Aix en Provence ou encore en Seine-Saint-Denis, sont confirmées.