Législatives 2024 : les plus grandes entreprises françaises alertent sur un "risque majeur" de "décrochage durable" de l'économie

Une centaine de sociétés réunies au sein de l''Association française des entreprises privées s'inquiètent, lundi, de "tentations d'isolement international et de fuite en avant budgétaire".
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Des bâtiments du quartier d'affaires de La Défense (Hauts-de-Seine), le 14 septembre 2023. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Les grands patrons appellent les partis politiques à la "responsabilité budgétaire". L'Association française des entreprises privées (Afep), qui réunit les 117 plus importantes sociétés françaises, a mis en garde, lundi 17 juin, contre l'impact économique qui pourrait survenir selon l'issue des élections législatives anticipées. "Le risque majeur est celui du décrochage durable de l'économie française et européenne, que les tentations d'isolement international et de fuite en avant budgétaire ne feraient que renforcer", estime-t-elle, sans nommer de partis.

Avant les scrutins des 30 juin et 7 juillet, l'Afep, qui réunit des entreprises comme TotalEnergies, Société générale, Airbus ou Danone, juge "indispensable" de défendre "la stabilité", "la sauvegarde de la confiance de ceux qui entreprennent", "la poursuite de la mobilisation en faveur du travail", "l'ouverture qui seule permet de faire valoir l'excellence française" et "l'approfondissement de la transformation des services publics".

L'Afep, présidée depuis juin 2023 par Patricia Barbizet, rapporte que ses entreprises emploient 12% des salariés du secteur privé, représentent 15% du PIB marchand de la France. Elles acquittent 20% des prélèvements obligatoires sur les entreprises en France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.