Législatives 2024 : le premier meeting du Nouveau Front populaire placé sous le signe de l'unité

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Législatives 2024 : le premier meeting du Nouveau Front populaire placé sous le signe de l'unité
Législatives 2024 : le premier meeting du Nouveau Front populaire placé sous le signe de l'unité Législatives 2024 : le premier meeting du Nouveau Front populaire placé sous le signe de l'unité (Franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - J. Sitruk
France Télévisions
franceinfo
Les grandes figures de la gauche se sont relayées sur scène à Montreuil, en Seine-Saint-Denis, lundi 17 juin, à l'occasion du premier grand meeting du Nouveau Front populaire. À l'approche du scrutin, la coalition met l'accent sur l'unité face à l'extrême droite.

"Comme dirait Johnny, nous avons retrouvé l'envie. L'envie d'avoir envie !", a tonné François Ruffin. De Johnny Hallyday à Victor Hugo, le Nouveau Front populaire a affiché son unité, lundi 17 mai à Montreuil (Seine-Saint-Denis), lors d'un premier grand meeting. Tous portent le même message : se rassembler contre l'extrême droite. Malgré certaines divisions parmi les leaders de la gauche, Mathilde Panot n'a pourtant pas hésité à faire monter sur scène l'euro député Rima Hassan, une des figures les plus clivantes de la France insoumise. "Il n'y a pas de gauche sans lutte antiraciste et décoloniale", a-t-elle déclamé sur scène.  

Dépasser le Rassemblement national

Malgré les applaudissements, certains partisans se disent inquiets des tensions au sein de la gauche. Un partisan regrette que le discours n'ait pas été plus "consensuel", une autre déplore qu'Alexis Corbière, qui n'a pas été investi par le Nouveau Front populaire, fasse passer "sa personne avant l'union" en maintenant sa candidature. À moins de deux semaines du premier tour des législatives, l'union est pourtant une nécessité pour dépasser le Rassemblement national dans les urnes. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.