Législatives 2024 : la dissolution est un "pari raté" pour Emmanuel Macron, tranche un éditorialiste politique

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Législatives 2024 : la dissolution est un "pari raté" pour Emmanuel Macron, tranche un éditorialiste politique
Législatives 2024 : la dissolution est un "pari raté" pour Emmanuel Macron, tranche un éditorialiste politique Législatives 2024 : la dissolution est un "pari raté" pour Emmanuel Macron, tranche un éditorialiste politique (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
franceinfo
Ensemble, la majorité présidentielle, n'a obtenu que 20,04% des suffrages, dimanche 30 juin. Invité du 11/13 info, Nicolas Prisset, éditorialiste à "La Tribune Dimanche", revient sur l'échec de la macronie lors du premier tour.

Les résultats du premier tour des élections législatives du dimanche 30 juin esquissent un constat. Désormais, la majorité présidentielle, déjà relative à l'Assemblée nationale, est abolie. Avec 20% des votes, les députés Ensemble sont à la peine et pourraient obtenir moins de 100 sièges dans l'hémicycle. Nicolas Prisset, éditorialiste à La Tribune Dimanche, évoque un "pari raté" pour Emmanuel Macron qui a décidé le 9 juin dernier de la dissolution de l'Assemblée.

Une participation massive de 66,7%

"Emmanuel Macron pensait que la hausse de la participation (...) pourrait profiter à son camp", estime-t-il. En effet, une participation massive de 66,7% a été observée dans les urnes. "Mais elle n'a pas changé l'ordre d'arrivée, elle n'a pas changé la faiblesse dans laquelle est le camp du président de la République", observe le spécialiste. "Ce pari-là, c'est un échec", en conclut Nicolas Prisset. Par conséquent, la macronie devra donc constituer des coalitions par le futur, selon lui.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.