Législatives 2024 : Emmanuel Macron "menace l’équilibre et la paix dans notre pays", selon Aleksandar Nikolic, député européen du Rassemblement national

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 8 min
Législatives 2024 : Emmanuel Macron "menace l’équilibre et la paix dans notre pays", selon Aleksandar Nikolic, député européen du Rassemblement national
Législatives 2024 : C’est Emmanuel Macron qui "menace l’équilibre et la paix dans notre pays", selon Aleksandar Nikolic député européen du Rassemblement national Législatives 2024 : Emmanuel Macron "menace l’équilibre et la paix dans notre pays", selon Aleksandar Nikolic, député européen du Rassemblement national (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
franceinfo
Emmanuel Macron a affirmé ce lundi 24 juin que les "extrêmes" mènent à la "guerre civile". Mélanie Vogel, sénatrice écologiste des Français établis hors de France et Aleksandar Nikolic, député européen du Rassemblement national, étaient les invités du 19/20 info.

Dans un podcast diffusé ce lundi 24 juin, Emmanuel Macron renvoie dos à dos les "extrêmes", affirmant que "l’extrême droite (...) pousse à la guerre civile" et que "la France insoumise (...), c’est aussi la guerre civile derrière". Selon Mélanie Vogel, sénatrice écologiste des Français établis hors de France et invitée du 19/20 info, "quand on est le président qui a mis le pays face à l’abîme (...) qui met l’extrême droite en position d’arriver au pouvoir (...), parler des autres forces politiques qui créeraient une guerre civile, on est à la limite de l’indécence".

Des "fantasmes", selon Aleksandar Nikolic

Pour Aleksandar Nikolic, député européen du Rassemblement national, également présent en plateau, Emmanuel Macron est dans "des fantasmes". "C’est plutôt lui qui menace l’équilibre et la paix dans notre pays", estime l’invité.

Mélanie Vogel s’inquiète de cette déclaration d’Emmanuel Macron. "On met sur un pied d’égalité l’extrême droite et tout le monde sauf eux. En disant cela, vous normalisez l’extrême droite, vous la banalisez", défend la sénatrice écologiste. Selon elle, "il faut que les démocrates, les républicains reviennent à la raison". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.