VIDEO. Candidature de Thierry Breton à la Commission européenne : si elle est rejetée, la France "n'a pas de plan C", affirme Amélie de Montchalin

La secrétaire d’Etat chargée des Affaires européennes a réagi sur franceinfo aux critiques de la candidature de Thierry Breton au poste de commissaire européen. 

FRANCEINFO

"Si [la candidature] de Thierry Breton est rejetée", après celle de Sylvie Goulard au poste de commissaire européen, "la France n'a pas de plan C", a affirmé lundi 28 octobre sur franceinfo Amélie de Montchalin, la secrétaire d’Etat chargée des Affaires européennes.

"Il y a un procès un peu hallucinant depuis quelques jours qui consiste à dire que quand on est compétent dans un domaine, il ne faut surtout pas qu'on s'en occupe au niveau européen" a affirmé Amélie de Montchalin avant l'audition de Thierry Breton pour devenir commissaire européen. L'actuel PDG d'Atos sera entendu à la mi-novembre par la commission des affaires juridiques au Parlement européen sur la question des conflits d'intérêt.

"On envoie, pour s'occuper d'industrie, de défense, de numérique, un homme qui a travaillé dans ces secteurs, qui a été un entrepreneur, on présente un candidat de ce niveau de compétences, d'expérience, qui a été ministre, qui a été élu local, c'est ce qui est aujourd'hui sur la table", a conclu Amélie de Montchalin. 

Amélie de Montchalin, secrétaire d\'État chargée des Affaires européennes, était l\'invitée de franceinfo lundi 28 octobre. 
Amélie de Montchalin, secrétaire d'État chargée des Affaires européennes, était l'invitée de franceinfo lundi 28 octobre.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)