La commission européenne d'Ursula von der Leyen peut se mettre au travail

La nouvelle Commission européenne de l'Allemande Ursula von der Leyen a obtenu mercredi 27 novembre un large soutien du Parlement européen lors du vote d'investiture, le dernier obstacle à franchir pour entrer en fonction le 1er décembre.

FRANCEINFO

L'équipe de 26 commissaires (11 femmes et 15 hommes) de la première femme à prendre la tête de l'exécutif européen a reçu l'approbation de 461 eurodéputés mercredi 27 novembre. Ursula von der Leyen souhaite se mettre au travail rapidement. Premier chantier : la lutte contre le changement climatique. L'Allemande veut faire de l'Union européenne le premier continent au monde décarboné en 2050. 1 000 milliards d'euros seront investis dans la transition énergétique : éolien, solaire, stockage de le ces énergies.

"La guerre n'est pas perdue"

Deuxième chantier : l'intelligence artificielle sur laquelle la Chine et les États-Unis ont pris une longueur d'avance. "La guerre n'est pas perdue. Nous resterons dans la cour des grands", assure le commissaire européen français Thierry Breton. Pour l'UE, c'est un enjeu de souveraineté.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre de la Défense allemande, Ursula von der Leyen, avant un Conseil des ministres à Berlin (Allemagne), le 15 juillet 2019.
La ministre de la Défense allemande, Ursula von der Leyen, avant un Conseil des ministres à Berlin (Allemagne), le 15 juillet 2019. (TOBIAS SCHWARZ / AFP)