"Je suis déçue" : le blues des électeurs communistes après les élections européennes

Le Parti communiste n'enverra aucun député au Parlement européen, une première depuis 40 ans. 

Des militants du PCF lors d\'un meeting de Ian Brossat, le 16 mai 2019 à Paris. 
Des militants du PCF lors d'un meeting de Ian Brossat, le 16 mai 2019 à Paris.  (LEON TANGUY / MAXPPP)

"Bien-sûr que je suis déçue. Mais bon, ça se comprend aussi, je ne m'attendais pas non plus à des scores extraordinaires", témoigne Béatrice, 76 ans, habitante d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Dans cette commune traditionnellement communiste, la liste menée par Ian Brossat est arrivé 5e aux élections européennes dimanche 26 mai, avec moins de 10% des suffrages. Un score largement supérieur à la moyenne nationale (2,49% des voix).

Pour la première fois depuis 40 ans, la formation n'enverra aucun député au Parlement européen. La campagne de plusieurs millions d'euros ne sera pas remboursée. Une déception certes, mais un score prévisible, selon les électeurs du PC : "A la télévision, je n'ai pas vu le clip des partis, regrette Béatrice. Ian Brossat, je ne l'ai pas vu !" La retraitée reproche le manque de médiatisation de ce qu'elle appelle "les petits partis".

Tous les jours, deux fois par jour, on a vu le Rassemblement national, on a vu La République en marche, on a vu Asselineau aussi. Mais le PC et les autres, on n'a pas vu leurs clips.Béatrice

Pour ces électeurs du PC, Ian Brossat était celui qui représentait toutes les catégories socio-professionnelles : "J'ai voté pour lui, c'était le seul qui parlait un peu pour les retraités, estime Catherine, 67 ans. On verra ce que ça va donner maintenant, on ne peut rien faire. C'est triste de vous lancer dans une affaire et puis au final il n'y a pas de bons résultats."

A Aubervilliers, c'est Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement national, qui a fait le meilleur score : presque 15,95%. Il a réuni quelques voix de plus que Manon Aubry, représentante de La France insoumise (15,72%). Il y a cinq ans, c'est le Front de gauche qui était arrivé en première position (22,47%) à Aubervilliers, devant le Front national (20,76%).