Européennes : Raphaël Glucksmann dénonce "le chantage" qui consisterait à dire "soit on abolit la démocratie, soit c'est Marine Le Pen"

Invité de franceinfo samedi, la tête de liste PS/Place publique aux élections européennes Raphaël Glucksmann dénonce le "chantage" fait selon lui par le gouvernement à l'opposition.

franceinfo

"A chaque opposition maintenant on va dire 'attention vous faites le jeu des populistes." Invité de franceinfo samedi 13 avril, la tête de liste PS/Place publique aux élections européennes Raphaël Glucksmann dénonce le "chantage" fait par le gouvernement à l'opposition. "Vous vous rendez compte dans quel plan et dans quelle prison on est en train d'enfermer la démocratie française ? C'est-à-dire que maintenant quand on va s'opposer à Emmanuel Macron on va nous regarder et nous dire : 'attention vous faites le jeu des populistes et de Marine le Pen'", dénonce-t-il. 

La crainte d'un "scénario à l'italienne"

Selon la tête de liste Place publique-PS aux élections européennes, le gouvernement "n'a aucune conscience de ce qui se passe chez [ses] voisins" européens. Raphaël Glucksmann craint un "scénario à l'italienne", c'est-à-dire "ce que les élites italiennes ont fait autour de Matteo Renzi".

Il n'y a plus d'opposition ni de gauche ni de droite à M. Renzi, et on a eu Matteo Salvini et Luigi Di Maio, donc les populistes et les nationalistes.

Raphaël Glucksmann

à franceinfo

Ce "chantage" qui consiste à dire "soit on abolit la démocratie, soit c'est Marine Le Pen" est une attitude "extrêmement dangereuse", prévient Raphaël Glucksmann. "C'est la quadrature du cercle. C'est pour cela qu'il faut absolument se saisir de ces élections [européennes] pour casser cette machine là et rétablir un clivage qui ne soit pas entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen", conclut-il.

Raphaël Glucksmann, invité sur franceinfo.
Raphaël Glucksmann, invité sur franceinfo. (FRANCEINFO)