Européennes : pour Olivier Faure, Yannick Jadot et EELV sont des "boutiquiers"

Le parti écologiste a refusé que Ségolène Royal figure en deuxième positioon sur sa liste pour les élections européennes. "Nous avons besoin, les uns et les autres, de faire preuve d'humilité" a réagi le Premier secrétaire du PS.  

Franceinfo

Yannick Jadot, en refusant que Ségolène Royal figure sur sa liste pour les élections européennes "se donne un rôle qu'il n'a pas" a affirmé sur franceinfo vendredi 21 décembre Olivier Faure, Premier secrétaire du Parti socialiste (PS). "C'est tout le problème de la vie politique, l'arrogance est contagieuse", a-t-il poursuivi.

Le parti Europe Ecologie-Les Verts (EELV) a refusé la "main tendue" de Ségolène Royal, qui se disait prête à participer à une liste menée par Yannick Jadot. "La réponse ne peut pas être de faire de l'écologie une simple potion électorale pour requinquer la gauche, je ne suis pas le conseiller matrimonial du PS pour réconcilier ses courants, Olivier Faure avec Benoît Hamon, Ségolène Royal avec François Hollande", s'est justifié le député européen Yannick Jadot dans une interview au Parisien.

Réaction d'Olivier Faure : "Est-ce qu'on est tous des boutiquiers ? Est-ce que chacun considère que parce qu'il peut faire 5, 6, 7 [% des voix aux élections européennes], c'est formidable et avoir ses propres élus, et qu'il faut renoncer à toute unité ? Ou est-ce qu'au contraire, il faut chercher ce rassemblement pour permettre de donner de l'élan aux idées qu'on porte et faire en sorte que cela avance ?" "Je considère que dans un moment comme celui-là nous avons besoin, les uns et les autres, de faire preuve d'humilité et de chercher les solutions qui vont permettre ensuite d'asseoir de grandes idées que nous partageons" a conclu le patron du PS.

Olivier Faure, invité de franceinfo le 21 décembre 2018.
Olivier Faure, invité de franceinfo le 21 décembre 2018. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)