Européennes : la participation globale en France s'élève à 51,3% selon notre estimation Ipsos/Sopra Steria, en forte hausse par rapport à 2014

Les niveaux de participation finale des trois dernières éditions sont dépassés.

Une personne vote aux européennes dans un bureau du 11e arrondissement de Paris, le 26 mai 2019.
Une personne vote aux européennes dans un bureau du 11e arrondissement de Paris, le 26 mai 2019. (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)

Les électeurs se sont déplacés davantage qu'il y a cinq ans. Et pas qu'un peu. Le taux de participation globale pour les élections européennes est en effet estimé à 51,3%, selon notre projection Ipsos/Sopra Steria*, dimanche 26 mai. Un chiffre en nette hausse par rapport au précédent scrutin européen, en 2014 (42,43%). Il s'agit potentiellement de la participation la plus élevée aux européennes en France depuis 1994 (52,76%).

>> Suivez en direct la soirée électorale des européennes : estimations, résultats, réactions...

Les élections européennes sont traditionnellement les scrutins qui mobilisent le moins l'électorat, avec les taux d'abstention les plus importants. Outre 2014, la participation globale s'élevait à 40,63% en 2009 et 42,76% en 2004.

Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, la participation effective dimanche était de 43,29% à 17 heures, en hausse de 8 points par rapport à 2014 à la même heure (35,07%). En fin d'après-midi, elle est donc déjà supérieure à la participation finale d'il y a cinq ans. Les instituts avaient relevé un regain de mobilisation des électeurs au cours de la dernière semaine de campagne. 

Nouveauté cette année : le scrutin se déroule dans le cadre d'une circonscription nationale, ce qui peut favoriser l'intérêt des Français.

*Estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France et France Médias Monde.