Européennes : certaines listes électorales pourraient ne pas être à jour pour le scrutin

Les mairies doivent se saisir d'un nouveau fichier, le répertoire électoral unique, qui n'est pas sans poser quelques problèmes. 

Un électeur vote lors des élections législatives du 18 juin 2018 à Strasbourg (Bas-Rhin). 
Un électeur vote lors des élections législatives du 18 juin 2018 à Strasbourg (Bas-Rhin).  (FREDERICK FLORIN / AFP)

Des électeurs seront-ils empêchés d'aller voter le 26 mai, jour des élections européennes en France ? "Dans de nombreuses communes, la menace plane de ne pas retrouver certains électeurs dans les listes d'émargement, quand d'autres n'ont pas encore reçu leur carte électorale", a révélé Le Parisien, mercredi 15 mai.

Le responsable de ce potentiel désordre n'est autre que le répertoire électoral unique (REU), un registre centralisé mis en place le 1er janvier, coordonné par l'Insee, et qui permet d'actualiser quotidiennement les inscriptions et les radiations dans les mairies. Seul problème : les mairies ont du mal à se saisir de ce nouveau fichier et à le synchroniser avec leurs listes historiques.

Dans l'Oise, par exemple, l’Association pour le développement et l’innovation numérique des collectivités (Adico) aurait reçu un millier d’appels sur les élections en avril, raconte Le Parisien. "Pour avoir échangé avec des associations qui assistent les mairies dans d’autres départements, on peut le dire : le phénomène est national", affirme au quotidien le directeur général, Emmanuel Vivé. Le ministère de l'Intérieur se veut néanmoins rassurant et assure que "les listes d'émargement peuvent ête éditées jusqu'à la veille du vote".