VIDEO. Élections européennes : "Soit on se met la tête dans le sable, soit on nomme le danger et on s'y confronte", dit Nathalie Loiseau

La candidate de la liste LREM au scrutin du 26 mai a affirmé, jeudi sur franceinfo, que l'Europe était "à un moment historique, avec des choix historiques à faire". 

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Face à la "montée des extrémistes, de l'intolérance, du racisme, de l'homophobie et de l'autoritarisme", "soit on se met la tête dans le sable, soit on nomme le danger et on s'y confronte", a assuré Nathalie Loiseau, jeudi 23 mai sur franceinfo. La candidate de la liste LREM aux élections européennes était l'une des invités d'une matinée de débats organisés par franceinfo à la Maison de la Radio.  

franceinfo : Que pensez-vous de la campagne des européennes ? Emmanuel Macron a-t-il braqué les électeurs ?

Nathalie Loiseau : Depuis trop longtemps, on dit aux Français que l'élection européenne ne compte pas et que le Parlement européen ne pèse pas. Ce n'est pas vrai. On est à un moment historique, avec des choix historiques à faire. Il n'y a pas une minute à perdre pour s'unir en matière d'écologie et de progrès technologique face à des concurrents qui ne nous veulent pas du bien. Emmanuel Macron a nommé une réalité que beaucoup ne voulaient pas voir et contre laquelle beaucoup ne sont pas assez mobilisés. Cette réalité existe partout en Europe. Cette montée des extrémistes, de l'intolérance, du racisme, de l'homophobie, de l'autoritarisme, est une réalité. Soit on se met la tête dans le sable, soit on nomme le danger et on s'y confronte. C'est plus courageux de dire ce qui se passe aux Français pour qu'ils se rendent compte que ce n'est pas une élection comme les autres.

La campagne se résume à un match entre populistes et progressistes. Est-ce qu'il y a eu un kidnapping de cette élection ?

Ceux qui l'ont dit sont sans doute ceux qui voudraient sincèrement battre le Rassemblement national mais ne peuvent pas y arriver. Ils le combattent mais ils sont loin. Je le regrette : je préfèrerais être au coude-à-coude avec d'autres pro-européens qui ont un autre projet que celui que porte Renaissance. Malheureusement, aujourd'hui nous sommes au coude-à-coude avec une liste qui veut déconstruire l'Union européenne. Je le regrette, ce n'est pas un choix.

Si le Rassemblement national fait un meilleur score que vous, comment le vivrez-vous ?

Comme un échec pour les Français. Le bilan du Rassemblement national depuis cinq ans c'est l'absentéisme, les affaires judiciaires et le rejet de tout ce qui protège nos intérêts. Ils ont dit non à la lutte contre le terrorisme en Europe, à la protection des frontières, à la lutte contre l'évasion fiscale, à la lutte contre la désindustrialisation... Leurs actes au Parlement européen sont contraires aux intérêts des Français. Si le Rassemblement national fait peu ou prou le même score qu'en 2014, ce sera une défaite pour les Français.

Nathalie Loiseau, tête de liste LREM pour les élections européennes, lors de la matinée de débats organisée par franceinfo à la Maison de la Radio,  jeudi 23 mai.
Nathalie Loiseau, tête de liste LREM pour les élections européennes, lors de la matinée de débats organisée par franceinfo à la Maison de la Radio,  jeudi 23 mai. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)