Élections européennes : "Le moment de trancher une ligne politique sur les questions internationales" selon Arthur Delaporte, député socialiste du Calvados

Publié
Durée de la vidéo : 5 min
Soutien de Raphaël Glucksmann, tête de liste PS – Place Publique aux élections européennes, le député du Calvados Arthur Delaporte était invité du 11/13 info vendredi 7 juin.
Élections européennes : le scrutin sera "le moment de trancher une ligne politique sur les questions internationales" selon Arthur Delaporte, député socialiste du Calvados Soutien de Raphaël Glucksmann, tête de liste PS – Place Publique aux élections européennes, le député du Calvados Arthur Delaporte était invité du 11/13 info vendredi 7 juin. (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
franceinfo
Soutien de Raphaël Glucksmann, tête de liste PS – Place Publique aux élections européennes, le député du Calvados Arthur Delaporte était invité du 11/13 info vendredi 7 juin.

À deux jours du scrutin, les sondages des intentions de vote ont bougé : la liste de la France insoumise portée par Manon Aubry remonte derrière la liste menée par le socialiste Raphaël Glucksmann. "Dans les personnes que j’ai pu rencontrer ces dernières semaines, il y a un vote très clair en faveur de Raphaël Glucksmann à gauche", assure Arthur Delaporte, député PS du Calvados. "Il y a un enjeu, celui d’être devant la liste d’Emmanuel Macron, (…) d’être en capacité au Parlement demain de peser dans le débat", poursuit-il.

Certains électeurs hésitent encore

Pour Arthur Delaporte, "les élections européennes seront le moment de trancher une ligne politique sur les questions internationales", comme la guerre en Ukraine, mais aussi sur "des questions d’avenir et notamment la question écologique." Soulignant qu’"un certain nombre d’électeurs hésite", il considère que voter pour la liste de Place Publique enverrait "un message fort pour une politique sociale et écologique" et pour la défense du "droit du peuple ukrainien à disposer de sa souveraineté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.