Elections européennes : Anne Hidalgo appelle à une "convergence" à gauche

A cinq mois du scrutin, la perspective d'une union à gauche paraît pourtant éloignée. 

La maire de Paris, Anne Hidalgo, le 1er octobre 2018 à Paris. 
La maire de Paris, Anne Hidalgo, le 1er octobre 2018 à Paris.  (ERIC PIERMONT / AFP)

Vers une convergence des forces de gauche pro-européennes et écologistes, en vue des élections européennes ? C'est en tout cas le souhait d'Anne Hidalgo. La maire socialiste de Paris souhaite que les listes de gauche attachées à l'écologie et à la construction européenne "puissent converger" avant les élections qui auront lieu en mai 2019, a-t-elle défendu dans un entretien au Journal du dimanche publié dans son édition du 30 décembre.

"J'aimerais que toutes les listes résolument attachées à la construction européenne et portant un projet écologique, social et humaniste puissent converger d'ici aux élections", explique-t-elle dans cette interview"Quand vous écoutez les discours de Ségolène Royal, Yannick Jadot, Olivier Faure ou Benoît Hamon, les différences sont ténues", juge-t-elle.

Cette gauche-là doit se rassembler. Pour cela, il faut un peu oublier les affiliations partisanes et construire quelque chose de nouveau.Anne Hidalgoau "Journal du dimanche"

A cinq mois du scrutin, la perspective d'une union – même partielle – à gauche paraît pourtant éloignée. Europe Ecologie-Les Verts (EELV) et Génération.s, la formation fondée par Benoît Hamon, entendent aller seuls au scrutin. Ils ont ainsi ignorés les appels à l'unité du Parti socialiste d'Olivier Faure, tout comme les propositions de liste unifiée de Ségolène Royal. Les sondages attribuent à la gauche entre un quart et un tiers des intentions de vote aux européennes, en incluant les insoumis de Jean-Luc Mélenchon.