Européennes 2024 : revivez la soirée des résultats, marquée par la percée de l'extrême droite et l'annonce d'une dissolution de l'Assemblée nationale

France Télévisions
Publié Mis à jour
Des militants du Rassemblement national regardent Emmanuel Macron annoncer la dissolution de l'Assemblée nationale, à Paris, le 9 juin 2024. (DANIEL DORKO / HANS LUCAS / AFP)
Après le revers de son camp et la large victoire du Rassemblement national au scrutin européen, Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles élections législatives le 30 juin et le 7 juillet.

Ce qu'il faut savoir

Ce direct est désormais terminé

Quelques heures après les résultats des élections européennes, c'est la dissolution annoncée par Emmanuel Macron qui occupe les esprits et fait réagir, dimanche 9 juin. Dans une allocution télévisée, une heure après les premières estimations du vote, Emmanuel Macron l'organisation d'élections législatives anticipées dès le 30 juin et le 7 juillet. "J’ai décidé de vous redonner le choix de votre avenir par votre vote", a déclaré le président de la République. Le gouvernement s'est réuni autour du chef de l'Etat est en cours à l'Elysée, a appris le service politique de franceinfo.

 Les oppositions réagissent. Dans les rangs du RN, Marine Le Pen s'est montrée satisfaite. "Nous sommes prêts à exercer le pouvoir si les Français nous font confiance", a-t-elle assuré, alors que Jordan Bardella avait, à l'annonce de sa victoire, réclamé une dissolution. Eric Ciotti, patron des Républicains, a promis que ses candidats se présenteraient "sans aucune forme de coalition", alors que le patron de Renaissance, Stéphane Séjourné, affirme que la majorité pourrait soutenir des élus sortants "du champ républicain" acceptant "un projet clair pour le pays". Le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, et la secrétaire nationale des Ecologistes-EELV, Marine Tondelier, ont appelé la gauche à s'unir. Le chef de l'Etat va "se cramponner au pouvoir et faire des manœuvres de couloir (...) jusqu'à 2027", a lancé Jean-Luc Mélenchon devant les soutiens de La France insoumise, rassemblés dimanche soir à Paris, tandis qu'une autre manifestation avait lieu à l'appel des écologistes.

Score historique du RNLes estimations des résultats des européennes en France créditent le Rassemblement national de 31,5% des voix, résultat historique pour le parti d'extrême droite. C'est le double du camp présidentiel, dont la liste emmenée par Valérie Hayer a recueilli seulement 14,5% des suffrages, tout juste devant celle de Raphaël Glucksmann et du Parti socialiste-Place publique (14%), selon la dernière estimation Ipsos pour France Télévisions, Radio France, France 24, RFI, Public Sénat et LCP Assemblée nationale.

Une première projection de l'hémicycle européen. Selon la dernière estimation publiée par le Parlement européen, le Parti populaire européen (droite) est toujours donné en tête avec 189 sièges, talloné par les Sociaux démocrates avec 135 sièges. Suivent les libéraux de Renew (80 sièges), le groupe de droite nationaliste des Réformistes et conservateurs (72). En France, le RN obtiendrait 29 à 31 des 81 sièges français, la majorité présidentielle 13 à 14 sièges, le PS 12 à 14 sièges, la France insoumise neuf à dix sièges, LR six à sept sièges, EELV cinq sièges et Reconquête quatre à cinq sièges, selon notre estimation Ipsos.

L'abstention en baisse. Selon notre estimation Ipsos, elle a atteint 48,6% du corps électoral. La participation (51,4%), si elle se confirme, serait la plus importante depuis 1994, et confirmerait la tendance à la hausse déjà observée en 2019 (50,1%). Le taux de participation pour toute l'Union européenne se situe à 51%, selon une estimation du Parlement européen, stable par rapport à 2019 (50,63%).

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    #EUROPEENNES Après un récap France, voici les enseignements du scrutin au niveau européen :
    • En Allemagne, la droite a largement gagné les élections, et l'extrême droite a progressé. Tous les partis de la coalition d'Olaf Scholz sont en baisse. En Espagne, la droite est devant la gauche d'une courte tête. En Italie, c'est l'extrême droite de Giorgia Meloni qui arrive en tête.
    • La forte poussée de l'extrême droite en France ne se traduit pas au Parlement européen, selon les projections de l'institution. Les deux groupes d'extrême droite gagnent une quinzaine de sièges (72 et 58 sièges), quand les Verts en perdent une quinzaine (52). La droite reste première (189), de loin, suivie par les sociaux-démocrates (135) et les libéraux (80). La gauche radicale obtient 36 sièges.
    • Le Parlement européen est donc un peu plus à droite que lors du dernier mandat, mais la majorité composée de la droite, du centre et du centre gauche ne perd qu'une dizaine de sièges.
    • La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a revendiqué la victoire des élections pour la droite. Les chefs d'Etats et de gouvernements des 27 auront un mois pour se mettre d'accord sur un nouveau nom et le proposer au Parlement européen, qui se réunira le 16 juillet à Strasbourg pour sa première session.
  • Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    #EUROPEENNES On résume les principaux enseignements du scrutin en France :
    • La liste RN menée par Jordan Bardella arrive largement en tête, avec 31,5%, plus du double du score de Renaissance et de Valérie Hayer (14,5%). Beau score pour le candidat PS-Place Publique Raphaël Glucksmann avec 14%. L'Insoumise Manon Aubry franchit la barre des 10%. Les résultats complets sont à retrouver ici. A l'heure actuelle, il s'agit toujours d'une estimation Ipsos.
    • Jordan Bardella arrive en tête dans plus de 29 000 communes sur les 31 000 que compte la France, et réalise aussi une percée significative dans les Outre-Mer, comme le montre notre carte.
    • Le président Emmanuel Macron a annoncé en conséquence une dissolution de l'Assemblée nationale, avec un scrutin législatif dans trois semaines, le 30 juin et le 7 juillet. "Une prise de risques", "une élection volée", réagit la classe politique.
  • Avatar
    Damiendu17
    Il y a 0 sec
    #EUROPEENNES Bonjour FI. Les résultats pour la ville de Clermont-Ferrand, selon le site intérieur.gouv.fr, donne deux listes surprenantes en tête. Cela est normal ?
    Avatar
    Pierre Godon
    franceinfo Il y a 0 sec
    @Damiendu17 Nous avons contacté la préfecture, où on était étonné qu'Equinoxe et Alliance nationale communiste, deux petites listes, soient données en tête. Ils vont vérifier et éventuellement rectifier s'il y a une erreur.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #EUROPEENNES L'ancien ministre Joël Giraud, qui s'était illustré quand il était ministre avec la "Pause Rurale" (les épisodes sont sur Youtube) annonce sur BFM Dici mettre fin à sa carrière politique : "Cette dissolution, qui est l'annonce d'un gouvernement de cohabitation entre le président et l'extrême droite, alliée sans doute à une partie de la droite, compte tenu des forces en présence, ne fait pas partie de mon ADN politique. Ma carrière et mon engagement s'arrêtent donc le 30 juin."
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #EUROPEENNES Alors que tous les regards se tournent vers les législatives du 30 juin et 7 juillet en France, une autre course débutera dès demain à Bruxelles. Les discussions sur les principaux postes des institutions européennes débuteront immédiatement entre les chefs d'Etat et de gouvernement des 27. Ursula von der Leyen rempilera-t-elle pour un deuxième mandat à la Commission ? Le Conseil européen devra se mettre d'accord sur un nom – ainsi que celui du futur chef du Conseil et du Haut représentant aux Affaires étrangères – et le présenter au Parlement. La première session parlementaire est prévue le 16 juillet.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #EUROPEENNES Les dirigeants des Insoumis annoncent qu'ils se rendent en cortège à République, pour converger avec la manifestation des écologistes.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #EUROPEENNES D'ailleurs, la cheffe des écologistes Marine Tondelier se propose pour organiser une réunion entre les forces de gauche dès demain matin.
  • Avatar
    Zoé Aucaigne
    franceinfo Il y a 0 sec
    #EUROPEENNES Très grande émotion place de la République du côté des Écologistes. La tête de liste, Marie Toussaint, enlace ses soutiens et s'arrête pour rassurer ceux qui viennent à sa rencontre. Au sujet des élections législatives anticipées, "je pousserai pour que la gauche et les écologistes s'allient, et je serai sur le terrain pour convaincre le plus grand nombre", assure-t-elle à franceinfo.
    editor-image
    (ZOE AUCAIGNE / FRANCEINFO)
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #EUROPEENNES Le tour d'Europe des résultats n'est pas encore terminé ! Direction le Luxembourg, où la droite a obtenu 22,91% des voix, selon des résultats provisoires. Le Parti socialiste obtient 21,72%, les libéraux 18,29% et les verts 11,76%.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #EUROPEENNES A jamais le premier. Jordan Bardella arrive en tête à Marseille avec 32% devant l'Insoumise Manon Aubry avec 28% des voix. Les autres candidats ne franchissent pas la barre des 10% (Raphaël Glucksmann a terminé avec 9,2%).