Européennes : l'idéologue d'extrême droite Renaud Camus désavoue sa propre liste après une vidéo d'une colistière dessinant une croix gammée

Dans un premier temps, l'écrivain avait exprimé le souhait de "retirer" la liste du scrutin, avant de reconnaître l'impossibilité de le faire. Ses colistiers continuent en revanche leur campagne.

L\'écrivain d\'extrême droite Renaud Camus lors d\'une manifestation anti-immigration de la Ligue du Midi à Montpellier (Herault), le 8 octobre 2016.
L'écrivain d'extrême droite Renaud Camus lors d'une manifestation anti-immigration de la Ligue du Midi à Montpellier (Herault), le 8 octobre 2016. (PASCAL GUYOT / AFP)

"J'ai décidé de retirer de la compétition électorale la liste que je menais, La Ligne claire", a annoncé l'écrivain et idéologue d'extrême droite Renaud Camus, inventeur du terme "grand remplacement" et candidat aux élections européennes, mercredi 22 mai sur Facebook. En cause : la révélation d'une vidéo montrant sa colistière Fiorina Lignier dessinant une croix gammée sur une plage.

Dans son message, il précise qu'il n'est en réalité "pas possible, juridiquement" de retirer sa liste à quelques jours du scrutin, et qu'il est également "trop tard" pour envisager d'en exclure la candidate. "Disons que je désavoue" la liste, conclut-il.

Une vidéo publiée mercredi soir sur le site de l'hebdomadaire local L'Observateur de Beauvais montre Fiorina Lignier dessinant sur le sable une croix gammée. Sur une photo qui accompagne la vidéo, on la voit à genoux les mains jointes, comme en prière devant ce symbole nazi.

"Gardez vos bulletins Ligne claire"

Cette jeune femme, gravement blessée à un œil lors d'une manifestation des "gilets jaunes" à Paris le 8 décembre, occupe la deuxième place de la liste, derrière Renaud Camus. Après la publication de ces images, le député Rassemblement national Gilbert Collard a par ailleurs supprimé un tweet le montrant en train de rendre visite à cette dernière à l'hôpital.

Fiorina Lignier "a assumé publiquement, peut-être par jeu mais peu importe, des positions radicalement contraires à tout ce que nous sommes & que nous voulons", affirme Renaud Camus sur Twitter. "On ne peut demander aux électeurs de voter pour cela." 

"Il n'est pas assez de dire que nous ne sommes pas nazis, ou néo-nazis", assure Renaud Camus dans son message Facebook, qui rejette également le qualificatif d'"extrême droite". Sa liste fait de "l'arrêt immédiat de toute immigration" sa principale proposition.

Mercredi soir, sur Twitter, Fiorina Lignier a qualifié ces images de "connerie d'étudiante de mauvais goût", et s'est engagée à ne pas siéger si elle était élue.

La liste La Ligne claire n'a pas pour autant arrêté de faire campagne : dans un communiqué mercredi soir, son numéro 3, Karim Ouchikh, a expliqué "reprendre en main" la campagne et encouragé les électeurs à "[garder leurs] bulletins de vote Ligne claire en poche". Un communiqué retweeté par Renaud Camus.