En Corrèze, la défaite est amère pour le PS

Avec la Corrèze, l'UMP savoure l'une de ses plus belles victoires. Le département conquis par François Hollande en 2008 est repassé à droite au terme du deuxième tour des départementales.

FRANCE 2

Sous les flashs des photographes et journalistes, hier soir, Bernadette Chirac affichait un sourire radieux. La Corrèze est repassée à droite et son poulain Pascal Coste sera à la tête du département. Depuis 1970, ce territoire avait presque toujours été dirigé par la droite. "Il faut que la Corrèze revienne à droite et elle est revenue à droite, pour nous, c'est une grande satisfaction" commente un militant au micro de France 2.

Une parenthèse socialiste

Pour la gauche, cette défaite est encore plus douloureuse que les autres. C'est François Hollande lui-même qui avait conquis le département en 2008. Le hollandisme n'aura donc été qu'une parenthèse. Pour ceux qui ont dû annoncer le verdict au président de la République, la soirée fut difficile : "Il est triste parce que lui auss,i il avait conquis ce département à la force du poignet, et finalement, il perd aussi ce soir une part de lui-même", juge Bernard Combes, maire PS de Tulle.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande, le 22 mars 2015, dans son bureau de vote de Tulle (Corrèze).
François Hollande, le 22 mars 2015, dans son bureau de vote de Tulle (Corrèze). ( MAXPPP)