Élections régionales : les Français mobilisés

Le premier tour des régionales, marqué par un contexte post-attentats mobilise un peu plus. Les événements du 13 novembre sont encore dans toutes les têtes. 

FRANCE 3
Ce dimanche 6 décembre marque le premier tour des élections régionales alors que le pays est toujours en état d'urgence. À Vanves, dans les Hauts de Seine, il fait encore nuit lorsque l'urne reçoit son premier bulletin de vote. Ce scrutin en hiver peine à mobiliser les électeurs à part de rares lève-tôt. "Toutes les élections me passionnent, c'est un devoir de citoyen", explique un homme.

"On est plus déterminés"

À la mi-journée, le tôt de participation dans ce bureau de vote de Vanves était de 15%, un point de moins par rapport à la moyenne nationale. À Marseille, les attentats de Paris sont dans les têtes de tous les électeurs. Pour certains, le besoin de voter s'est fait plus fort après les événements. "Pour les régionales on est un petit peu moins déterminé à aller voter, mais là avec tout ce qui s'est passé, on est plus déterminés", explique une jeune femme dans un bureau de vote de la cité phocéenne.
 
Même constat à Rennes. Dans les bureaux ce dimanche matin, les électeurs l'affirment, ils se mobilisent, mais les attentats de Paris n'auraient pas modifié leurs choix politiques. 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Installation d\'un bureau de vote, dans une école à Rennes (Ille-et-Vilaine), le 4 décembre 2015.
Installation d'un bureau de vote, dans une école à Rennes (Ille-et-Vilaine), le 4 décembre 2015. (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)