Élections législatives 2024 : en Ille-et-Vilaine, ces habitants dont le vote a glissé vers le RN

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Le Rassemblement national a progressé en Bretagne. Rencontre, vendredi 24 juin, avec des habitants de Maen Roch, en Ille-et-Vilaine.
Élections législatives 2024 : en Ille-et-Vilaine, ces habitants dont le vote a glissé vers le RN Le Rassemblement national a progressé en Bretagne. Rencontre, vendredi 24 juin, avec des habitants de Maen Roch, en Ille-et-Vilaine. (France 2)
Article rédigé par France 2 - T. Paga, M. Beaudouin, P. Lacotte
France Télévisions
France 2
Le Rassemblement national a progressé en Bretagne. Rencontre, vendredi 24 juin, avec des habitants de Maen Roch, en Ille-et-Vilaine.

Maen Roch (Ille-et-Vilaine) est l’un des villages bretons qui a le plus voté pour le Rassemblement national aux élections européennes : plus de 37% des voix, soit 13 points de plus qu’en 2019, où la majorité présidentielle l’avait emporté. Monique Le Presle avait voté pour Les Républicains. C’est l’inflation qui l’a convaincue. Avec 1 600 euros de retraite, cette veuve a voulu exprimer une colère, mais ne "sait pas" si elle souhaite donner le pouvoir au RN dans deux semaines. "Je suis mitigée, peut-être que ça ferait bouger les choses. Il faut peut-être que là-haut, ils réfléchissent à ceux qui sont en bas", confie-t-elle. 

De meilleures conditions de vie ?

Isabelle Gredat n’avait pas voté depuis 14 ans. "Mais là, vu que le Front National est un peu remonté, et que les gens en ont marre…", dit-elle. À 56 ans, son dos l’empêche de travailler. Elle dépend de l’allocation adulte handicapé, qu’elle aimerait voir "revalorisée". À 24 ans, Vincent Belloir, conducteur d’engins dans le BTP, souhaite limiter l’accueil des migrants. Selon lui, en Bretagne comme ailleurs, c’est la crise agricole qui a fait basculer les élections. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.