Législatives : "la règle de 2017 est maintenue" et les ministres battus devront démissionner, prévient l'Elysée

Plus de la moitié des membres du nouveau gouvernement sont actuellement candidats. Parmi eux : Elisabeth Borne, Gérald Darmanin ou encore Damien Abad.

Le secrétaire général de l\'Elysée, Alexis Kohler, dévoile la composition du gouvernement Borne, le 20 mai 2022.
Le secrétaire général de l'Elysée, Alexis Kohler, dévoile la composition du gouvernement Borne, le 20 mai 2022. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Un petit tour et puis s'en iront. Les membres du gouvernement qui seront vaincus dans leur circonscription lors des élections législatives en juin devront quitter leur ministère, a appris franceinfo, dimanche 22 mai, confirmant une information du Figaro. "La tradition républicaine et règle édictée en 2017 est maintenue", a affirmé l'Elysée à franceinfo. Parmi les 27 ministres, ministres délégués et secrétaires d'Etat qui constituent le gouvernement d'Elisabeth Borne, 14 sont candidats aux élections législatives, notamment la Première ministre.

>> Ce direct est désormais terminé.

Damien Abad conteste les faits. Le nouveau ministre des Solidarités "conteste avec la plus grande force" les "accusations de violences sexuelles" à son encontre, a-t-il affirmé dimanche dans un communiqué. Il réagissait après la publication d'un article de Mediapart. Selon le site d'information, deux femmes l'accusent de les avoir violées en 2010 et 2011. 

Elisabeth Borne ignorait ces accusations. La Première ministre dit avoir découvert les faits dont son nouveau ministre est accusé en lisant l'article de Mediapart. "Si la justice est à nouveau saisie, on tirera toutes les conséquences de cette décision", a déclaré la cheffe du gouvernement lors de son déplacement à Thury-Harcourt, dans le Calvados, où elle est candidate aux législatives.

Bruno Le Maire veut lutter contre l'inflation. Samedi, les ministres de l'Economie et des Comptes publics ont détaillé leur feuille de route. "Notre priorité avec Elisabeth Borne sera la protection des Français contre l'inflation", a déclaré Bruno Le Maire. "Nous allons donc nous atteler (...) à la préparation du projet de loi sur le pouvoir d'achat", a-t-il complété. Il s'agira en réalité d'un budget rectificatif qui devrait être présenté après les élections législatives des 12 et 19 juin.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #POLITIQUE

20h55 : Bonjour @A. Nhaunnime. Bien-sûr, vous trouverez dans notre carte la liste des candidats investis par les principaux partis.

20h52 : Bonjour, peut-on trouver quelque part la liste des candidats aux législatives de sa circonscription ? Merci.

20h18 : Pour faire entendre votre voix.Mon affiche de campagne pour les élections législatives dans la 4e circonscription du Var. https://t.co/4qnaUeYwxR

20h17 : Eric Zemmour est en campagne pour les élections législatives dans la 4e circonscription du Var. Mais selon Libération, qui a suivi le candidat d'extrême droite sur le terrain, sa campagne n'attire pas les foules. Le candidat a par ailleurs dévoilé aujourd'hui son affiche de campagne.

20h12 : "Nous n'avons pas de commentaire à faire."

Interrogés lors d'un déplacement par les journalistes au sujet de l'affaire Damien Abad, les ministres de l'Intérieur et de la Justice (Eric Dupond-Moretti) s sont réfugiés derrière la parole de la première ministre Elisabeth Borne.

19h56 : Pap Ndiaye "est forcément quelqu'un d'universaliste", a affirmé sur BFMTV François Bayrou. Le patron du MoDem a pris la défense du nouveau ministre de l'Education nationale, en butte aux critiques de l'extrême droite depuis sa nomination. "Avec le parcours que je signale, c'est forcément quelqu'un de républicain."

19h53 : Catherine Colonna, la nouvelle ministre des Affaires étrangères française, a conversé par téléphone avec son homologue allemande Annalena Baerbock pour son premier entretien officiel à ce poste, annonce son ministère. "Cet entretien symbolise la centralité et l'importance de la relation franco-allemande au service de l'Europe", commente le Quai d'Orsay.

19h53 : On connaît donc la composition du gouvernement d'Elisabeth Borne. Derrière la Première ministre, officiellement "chargée de la Planification écologique et énergétique", deux femmes ont été nommées à la tête de ces portefeuilles : Amélie de Montchalin à la Transition écologique et Agnès Pannier-Runacher à e la Transition énergétique. Mais ces nominations laissent sceptiques les défenseurs de l'environnement et on vous explique pourquoi.

(EMMANUEL DUNAND / AFP)

20h31 : "C'est comme si l'attitude vis-à-vis des Femmes n'était pas un objet politique."

Invitée sur BFMTV,Sandrine Rousseau reproche au gouvernement de ne pas s'être donné les moyens d'enquêter sur le cas de Damien Abad avant de le nommer au gouvernement. : "Moi je veux juste dire aux femmes : votre parole compte, votre parole doit continuer à être entendue."

18h43 : Bonjour @Tim. La Nupes a annoncé son intention de déposer un référé devant le Conseil d'Etat pour contester une circulaire du ministère de l'Intérieur sur les nuances politiques adoptées aux élections législatives. La circulaire prend en compte la création d'Ensemble !, le nouveau regroupement des partis de la majorité présidentielle, mais ne prévoit pas de nuance pour l'alliance de gauche issue de l'accord entre LFI, le PS, EELV et le PCF pour les législatives. "On va déposer un recours. C'est dans les mains de Manuel Bompard", me confiant encore vendredi un responsable écologiste.

18h41 : Bonjour, ou en est-on dans la polémique de la circulaire de Minsitère de l'Intérieur qui fixe les nuances politiques des législatives ? La Nupes a-t-elle déposée un référé finalement ?

18h26 : Bonjour . Non, c'est bien le bon sens :) Les ministres battus aux élections devront démissionner. "La tradition républicaine et règle édictée en 2017 est maintenue", explique l'Elysée à franceinfo. Un ministre peut se faire élire député, mais il devra ensuite laisser sa place à son suppléant sur les bancs de l'Assemblée. Il pourra ensuite récupérer son siège en cas de départ du gouvernement.

18h26 : Bonsoir France info, démission en cas de défaite ? Ce n'est pas plutôt l'inverse ? Un ministre peut-il être aussi député ? Et pourquoi serait-il démissionner s'il n'est pas élu député ? Éclairez- moi svp !

18h47 : Bonjour . Pour la plupart des ministres, cette candidature aux législatives reste une occasion pour renforcer leur légitimité. C'est le cas d'Elisabeth Borne, qui n'avait jamais participé à une élection jusqu'à aujourd'hui. S'ils sont élus, les membres du gouvernement laisseront leur place dans l'Hémicycle à leurs suppléants, mais ils pourront récupérer leur siège en cas de départ du gouvernement.

18h15 : Bonjour, et ça sert à quoi que ces ministres se présentent aux législatives ? S'ils sont élus ils ne tiennent pas la fonction, et s'ils perdent ils sont virés.

18h00 : A 18 heures, voici un point sur l'actualité :

Les ministres candidats aux élections législatives, les 12 et 19 juin prochains, devront démissionner en cas de défaite, confirme l'Elysée à franceinfo.

#ABAD Mediapart révèle que le nouveau ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées, Damien Abad, est accusé de viol par deux femmes. Le député de l'Ain "conteste avec la plus grande force" ces accusations. Qui avait été alerté ? Y a-t-il eu dépôt de plainte ? Voici ce que l'on sait de cette affaire.

Huit nouveaux départements sont concernés par la vigilance orange aux orages, selon le dernier bulletin de Météo France. Il s'agit du Cher, de l'Indre, de l'Indre-et-Loire, de l'Allier, du Rhône, des Landes, des Deux-Sèvres et de la Charente-Maritime. Au total, 21 départements sont concernés.

• C'est parti pour l'édition 2022 de Roland-Garros. Bénéficiaire d'une invitation pour le tableau principal du tournoi, Gregoire Barrere s'est offert un succès précieux face au Japonais Taro Daniel (3-6, 6-2, 0-6, 6-3, 6-4). Suivez les matchs dans notre direct.

• La Russie continue de pilonner l'est de l'Ukraine. Selon le gouverneur de la région de Louhansk, "les Russes jettent tous leurs efforts pour capturer Sievierodonetsk". "La ville est en train d'être détruite, comme auparavant ils ont détruit Roubijné et Popasna", a-t-il dénoncé hier soir. Suivez notre direct.

18h13 : Bonjour . Oui, la cheffe du gouvernement est bien également concernée par la consigne donnée par l'Elysée. Mais Elisabeth Borne, qui se présente aux élections pour la première fois dans la 6e circonscription du Calvados, n'a a priori pas trop de souci à se faire. Cette circonscription a voté pour le candidat LREM à 37% au premier tour en 2017 et à 68% au 2e tour.

17h35 : Bonjour. Est-ce que la première ministre est elle-même concernée par cette démission en cas d'échec aux législatives? Si oui, il va s'avérer très compliqué de re-former un nouveau nouveau gouvernement...

17h44 : Bonjour @Clement. Le bloc Ensemble ! constitué de LREM, le MoDem et leurs alliés part favori dans ce scrutin. Et si la majorité présidentielle conserve son avantage à l'Assemblée, le gouvernement actuel d'Elisabeth Borne devrait être en toute logique reconduit. En ce qui concerne les 14 membres du gouvernement candidats aux législatives, ils devront démissionner en cas de défaite dans les urnes. Et donc si plusieurs ministres perdent, il y aura en toute logique un remaniement pour ajuster l'équipe gouvernementale.

17h15 : Si LREM gagne la majorité à l'assemblée, qu'advient-il du gouvernement actuel si les ministres perdent/gagnent? Sera-t-il remplacé, ajusté ou conservé?

16h19 : "La tradition républicaine et règle édictée en 2017 est maintenue", affirme l'Elysée à franceinfo, confirmant une information du Figaro. Parmi la liste des ministres candidats, on trouve notamment la Première ministre Elisabeth Borne, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin ou encore la nouvelle ministre de la Santé Brigitte Bourguignon.

16h18 : Les ministres candidats aux élections législatives, les 12 et 19 juin prochains, devront démissionner en cas de défaite, confirme l'Elysée à franceinfo.

16h58 : Mediapart a révélé que le nouveau ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées, Damien Abad, est accusé de viol par deux femmes. Le député de l'Ain "conteste avec la plus grande force" ces accusations. Qui avait été alerté ? Y a-t-il eu dépôt de plainte ? Voici ce que l'on sait de cette affaire dont les faits présumés datent de 2010 et 2011. Damien Abad, le nouveau ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées, le 21 mai 2022 à Paris. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP) (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

13h45 : Comment financer la Transition écologique ? Pascal Canfin, président de la commission de l'environnement au Parlement européen, était interrogé à ce sujet sur le plateau de "Questions Politiques", de France Inter, franceinfo et Le Monde. "L'engagement que nous avons pris, c'est de dépenser 10 milliards de plus par an d'argent public pour l'écologie en France. Ensuite nous allons essayer de connecter l'argent public et l'argent privé", a-t-il fait valoir.

13h49 : Damien Abad "conteste avec la plus grande force" les "accusations de violences sexuelles" à son encontre, a déclaré le nouveau ministre des Solidarités dans un communiqué transmis à l'AFP. Une déclaration qui survient après un article de Mediapart faisant état d'accusations de viols.

13h54 : "Il n'aurait jamais dû être nommé, puisque de ce que je comprends, c'est un secret de polichinelle son attitude à l'égard des femmes (...) J'appelle le procureur à se saisir, qu'il puisse y avoir une enquête."
Julien Bayou, secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts, candidat aux législatives et signataire de la Nupes, s'est à son tour positionné sur la présence de Damien Abad au gouvernement. "Quand on dit 'Je n'ai aucune raison de ne pas croire la parole des femmes, mais...', je pense que le 'mais' invalide un peu tout", relève-t-il sur le plateau de "Dimanche en politique".

12h16 : Nos deux invités devant le plateau... Le direct est dans quelques minutes sur France 3 ! ⏰ https://t.co/SR25zvb61o

12h16 : De quels sujets va-t-on parler aujourd’hui ? Réponse en vidéo 👇Deux invités dans #Dimpol :📍 @julienbayou (EELV)📍 @PatrickMignola (MoDem)📺 C’est à 12h10 sur @France3tv https://t.co/CcQhO3lFHX

13h55 : "Dimanche en politique", le magazine politique de France 3, reçoit Julien Bayou, secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts, candidat aux législatives et signataire de la Nupes, coalition de gauche, et Patrick Mignola, député MoDem, représentant le bloc majoritaire Ensemble. Ils sont interrogés par Francis Letellier. Pour suivre le débat, c'est ici.

13h56 : En campagne pour les législatives, Elisabeth Borne a estimé que ce scrutin local n'était pas le lieu d'un débat avec Jean-Luc Mélenchon. "Cette femme est Première ministre pour un mois. Je suis candidat à être Premier ministre dans un mois", répond ce midi le leader de La France insoumise sur le plateau du "Grand Jury", sur RTL et LCI. Dans les circonscriptions, "les problèmes sont nationaux. C'est la politique nationale qui est en cause", plaide-t-il.

13h58 : "Je ne peux pas me résoudre à ce que l'opposition à l'Assemblée nationale soit incarnée uniquement par La France insoumise et par le Rassemblement national."


Invité d'Europe 1, CNews et Les Echos ce matin, le président du Sénat, Gérard Larcher, a estimé qu'il fallait "un débat après les élections législatives" au sein de son parti, Les Républicains, qui a essuyé il y a quelques semaines une débâcle historique à la présidentielle. "Nous avons à nous construire à nouveau, à réimaginer comment nous sommes ensemble, et cela va être le sujet des élections législatives."

11h43 : DIRECT 🔴 Le ministre Damien Abad accusé de viols : "À ce stade je ne suis ni informé ni compétent pour en dire plus", affirme Gilles Le Gendre, député LREM de Paris https://t.co/gBij5oG7Cq

11h47 : "À ce stade je ne suis ni informé ni compétent pour en dire plus", avait déjà réagi ce matin le député LREM Gilles Le Gendre, questionné sur franceinfo à propos des révélations de Médiapart concernant les accusations dont fait l'objet Damien Abad, le nouveau ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées.

11h48 : "Je n'étais pas au courant des signalement contre Damien Abad", a déclaré la Première ministre Elisabeth Borne. "Il n'y aura d'impunité pour personne, il faut que les femmes puissent libérer leur parole", a-t-elle ajouté, rapporte BFMTV. La cheffe du gouvernement s'est exprimée alors qu'elle est en déplacement dans le Calvados, où elle se présente aux élections législatives.

11h34 : L'une des deux femmes accusant Damien Abad assure auprès de Mediapart avoir retrouvé l'élu dans un restaurant et un bar en 2010. "Il propose du champagne, j’ai bu une coupe. Et là, black-out, jusqu’au lendemain matin. Ça ne m’était jamais arrivé, surtout pas après un seul verre", relate-t-elle au site d'investigation, lequel révèle qu'une autre femme a également porté plainte pour "viol" en 2017 à l'encontre du député. L'enquête sur ces faits présumés a été classée sans suite. Contacté par Mediapart, Damien Abad conteste les faits.

11h28 : Damien Abad, l'ancien président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, tout juste nommé ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées, est accusé de viol par deux femmes pour des faits présumés datant de 2010 et 2011, a révélé Mediapart. L'Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique confirme auprès de franceinfo avoir adressé un "signalement par mail" à La République en marche et aux Républicains au sujet de ces accusations. Retrouvez plus d'informations dans notre article. Damien Abad, le 3 mai 2022, à Paris. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP) (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

11h16 : Ces législatives pourraient d'ailleurs etre marquées par un certain suspense. L'identité du gouvernement dépend en effet de l'Assemblée nationale. Or, si "les législatives sont une élection de confirmation" pour le président de la République, cette année, "c'est la première fois qu'il y a un léger doute" sur cette majorité, estime Mathieu Gallard, directeur d'études à l'institut Ipsos. Ce qui ouvre la voie à des scénarios inédits.

Excited The Goldbergs GIF by HULU

10h42 : A peine la présidentielle passée, voilà que les Français sont à nouveau appelé aux urnes. Les élections législatives, moment clé de la vie politique française, permettent de choisir les 577 députés qui siègeront à l'Assemblée nationale pour fabriquer la loi et contrôler l'action du gouvernement. Si vous avez du mal à vous y intéresser, je reviens dans cet article sur les nombreux enjeux de ce scrutin. #LEGISLATIVES Lors des élections législatives des 12 et 19 juin, les Français choisiront les 577 députés qui composeront l'Assemblée nationale. (ELLEN LOZON / FRANCEINFO)(ELLEN LOZON / FRANCEINFO)

10h25 : "Il faut assurer le financement de notre modèle social. Et annoncer aux Français qu'ils vont travailler moins, brandir la retraite à 60 ans, c'est leur mentir. C'est ce qu'a fait le RN pendant des années. C'est aussi une mesure que l'on retrouve dans le programme de la Nupes et qui n'est pas crédible."

Dans cet entretien au Journal du Dimanche, Elisabeth Borne martèle que "si on veut préserver le système de retraite par répartition, auquel nos concitoyens sont attachés, il faudra progressivement travailler un peu plus longtemps".

10h22 : Le Journal du Dimanche consacre la une de son édition du jour à la Première ministre Elisabeth Borne. Dans un entretien, elle revient notamment sur la réforme des retraites et s'engage : "Je ne mentirai pas aux Français."Abonnement Journal du Dimanche Pas Cher avec le BOUQUET ePresse.fr

10h14 : Voici un premier point sur l'actualité de ce début de journée :

La Russie continue de pilonner l'est de l'Ukraine. Selon le gouverneur de la région de Louhansk, "les Russes jettent tous leurs efforts pour capturer Sievierodonetsk". "La ville est en train d'être détruite, comme auparavant ils ont détruit Roubijné et Popasna", a-t-il dénoncé hier soir. Suivez notre direct.

Météo France a placé 13 départements en vigilance orange aux orages. Il s'agit de la Gironde, la Charente, la Vienne, la Haute-Vienne, la Dordogne, le Lot, le Lot-et-Garonne, la Corrèze, la Creuse, le Puy-de-Dôme, le Cantal, la Haute-Loire et la Loire.

La Première ministre Elisabeth Borne défend le projet de réforme des retraites, insistant sur son vœu de "ne pas mentir" aux Français. "Ceux qui voudraient faire croire qu'elle n'est pas indispensable ne disent pas la vérité aux Français", affirme la cheffe du gouvernement dans Le Journal du dimanche. Suivez notre direct.

Kylian Mbappé reste au Paris Saint-Germain jusqu'en 2025. Le PSG va en revanche se séparer de son directeur sportif Leonardo, en poste depuis le 14 juin 2019.

• En Australie, le travailliste Anthony Albanese a proclamé sa victoire aux élections législatives, après que le Premier ministre sortant Scott Morrison a reconnu sa défaite. Voici cinq choses à savoir sur le futur Premier ministre australien.