Législatives 2024 : Marion Maréchal "prend acte" de son exclusion de Reconquête par Eric Zemmour

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Eric Zemmour, président du parti Reconquête, s'exprime depuis le QG du parti, à Paris, le 09 juin 2024. (IAN LANGSDON / AFP)
Le divorce est acté entre le président de Reconquête et la tête de liste du parti aux élections européennes, laquelle a appelé à soutenir les candidats du Rassemblement national aux législatives.

Ce qu'il faut savoir

Eric Zemmour évoque "une trahison". Invité mercredi 12 juin sur le plateau de BFM TV, le président de Reconquête a annoncé exclure Marion Maréchal, Nicolas Bay, Guillaume Peltier et Laurence Trochu. Elus dimanche député européen sous l'étiquette du parti d'extrême droite, ils ont tous les quatre appelé, en début de soirée, à soutenir la coalition des droites autour du Rassemblement national dans les élections législatives du 30 juin et du 7 juillet. Dans un message publié sur X, l'ancienne alliée d'Eric Zemmour a déclaré "[prendre] acte" de son exclusion. "Je précise que je ne suis pas en train de retourner au RN mais de faire vivre la nécessaire union des droites pour battre Emmanuel Macron et sauver notre pays", a-t-elle ajouté. Ce direct est désormais terminé. 

Jean-Luc Mélenchon se "sent capable" de candidater au poste de Premier ministre. Briguer le poste de Premier ministre en cas de victoire de la gauche aux élections législatives du 30 juin et du 7 juillet ? "Je m'en sens capable", mais il faudra "attendre", a répondu Jean-Luc Mélenchon, mercredi 12 juin, sur le plateau du "20 heures" de France 2. "Je ne m'élimine pas, mais je ne m'impose pas". Le fondateur de La France insoumise a plaidé pour "en rester à la formule" proposée par le secrétaire national du PS, Olivier Faure, pour décider qui dirigerait un éventuel gouvernement du "nouveau front populaire" : "C'est le groupe parlementaire le plus important qui propose." "Proposer ne veut pas dire imposer", a-t-il cependant nuancé. 

Eric Ciotti conteste son exclusion de LR. "Je suis président des Républicains et je le reste", a-t-il martelé sur CNews, quelques heures après le vote du bureau politique des Républicains, qui a décidé à l'unanimité de l'exclure du parti. Jugeant la réunion de cette instance "illégale", il s'est dit convaincu d'avoir "la confiance des militants" et leur soutien dans sa démarche d'une alliance avec le Rassemblement national. La commission d'investiture de LR a annoncé reconduire tous les députés sortants à l'exception d'Eric Ciotti et une autre élue des Alpes-Maritimes, Christelle D'Intorni.

Marion Maréchal appelle à voter pour le RN. La vice-présidente de Reconquête a dénoncé la "triple faute" d'Eric Zemmour, le leader de sa formation d'extrême droite, qui a selon elle "décidé, malgré [leur] opposition, de présenter le maximum de candidats" contre la "coalition des droites" constituée autour du Rassemblement national. "Nous demandons à tous les Français (...) de soutenir l'union plutôt que la division", a-t-elle lancé mercredi, accompagnée par trois autres nouveaux eurodéputés, Guillaume Peltier, Nicolas Bay et Laurence Trochu.

Emmanuel Macron dénonce les "bricolages d'appareils". "Les masques tombent et la bataille des valeurs éclate au grand jour", a affirmé le président, taclant les alliances à droite et à gauche de l'échiquier politique. "Ces alliances sont des bricolages d'appareils, mais en aucun cas des majorités pour gouverner", a-t-il fustigé lors de cette conférence de presse, détaillant les axes de la campagne de la majorité pour les législatives.

Un "accord" sur la répartition des circonscriptions à gauche. La France insoumise et le Parti socialiste ont annoncé mercredi que les partis de gauche s'étaient accordés sur la répartition des candidatures du "nouveau front populaire", en vue des élections législatives anticipées. Les répartitions évoquées par les deux partis, qui différent de quelques sièges, accordent à LFI le plus de circonscriptions, mais donnent au PS une part plus importante que l'accord de la Nupes en 2022.

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    Laramelle
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Bonsoir, sait-on si le fidèle ami en politique d'Eric Ciotti, Meyer Habib, a réagi quant à cette alliance RN/FN ? Merci
    Avatar
    Luc Chagnon
    franceinfo Il y a 0 sec
    Bonsoir @Laramelle ! A ma connaissance, le député (apparenté LR) des Français de l'étranger Meyer Habib ne s'est pas exprimé publiquement depuis l'annonce par Eric Ciotti de sa volonté d'allier LR et le RN en vue des législatives anticipées. Mais Le Monde affirmait que le député était parmi les seuls à valider le principe de cette alliance, lors d'une réunion en visioconférence entre parlementaires LR mardi. Et de son côté, le Journal du Dimanche vient d'annoncer que Meyer Habib serait sur une liste de "plus de 60 candidats issus de LR investis par le RN". Nous essayons d'avoir confirmation de ces infos !
  • Avatar
    Simon34
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Bonsoir. Est ce que les candidats soutenus par Ciotti peuvent également porter l'appellation LR ??
    Avatar
    Luc Chagnon
    franceinfo Il y a 0 sec
    Bonsoir @Simon34 ! Il y a peu de chances qu'une même personne puisse être soutenue par les deux groupes rivaux chez LR, ceux qui sont favorables à une alliance avec le RN (Eric Ciotti) et les autres (tous les députés LR moins un). Le président LR du Sénat, Gérard Larcher, l'a rappelé tout à l'heure sur TF1 : "Il n'y aura qu'un seul label LR, donné par notre commission nationale d'investiture". Et comme le bureau politique du parti a annoncé l'exclusion de son président Eric Ciotti, il ne devrait pas avoir la main sur cette étiquette, ni soutenir les candidats présentés par LR (mais vu la journée qu'on vient d'avoir, nous ne sommes pas à l'abri d'un nouveau rebondissement d'ici là !)
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Sur X, Marion Maréchal "prend acte" de son exclusion de Reconquête par Eric Zemmour, après qu'elle a appelé à voter pour les candidats soutenus par le Rassemblement national plutôt que Reconquête. Pour autant, elle assure qu'elle n'est "pas en train de retourner au RN" mais d'agir pour l'"union des droites".
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Marine Le Pen "salue" la "prise de position courageuse" de sa nièce Marion Maréchal, qui appelé à voter pour les candidats soutenus par le Rassemblement national, plutôt que pour son parti Reconquête. Marion Maréchal a ensuite été exclue du parti Reconquête par Eric Zemmour.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    Si vous ne savez pas quel article choisir parmi notre production du jour, voici une petite sélection :
    #LEGISLATIVES Critique des "extrêmes", débat sur la laïcité... Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse d'Emmanuel Macron sur les législatives 2024
    #LEGISLATIVES Vote, procuration, candidats... Le guide de la campagne des législatives anticipées
    • #ANTISEMITISME Face à la hausse des actes antisémites, des juifs de France racontent le "climat de peur" dans lequel ils vivent
    • #SPORT Après un accident de la route, Laurie Phipps s'est donnée comme objectif de surfer à nouveau... jusqu'à devenir championne du monde
  • Avatar
    helene31
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Donc Reconquête n'a plus d'eurodéputés, c'est bien cela ? Donc plus aucun financement non plus...
    Avatar
    Luc Chagnon
    franceinfo Il y a 0 sec
    Bonsoir @helene31 ! Reconquête n'est pas totalement exclu du Parlement européen, puisqu'il lui reste une (seule) des cinq eurodéputés élus ce dimanche : Sarah Knafo, qui est aussi la compagne d'Eric Zemmour.
    Sarah Knafo arrive à la cérémonie funéraire du journaliste français Patrick Buisson à l'église Saint-Ferdinand-des-Ternes, à Paris, le 3 janvier 2024. (BERTRAND GUAY / AFP)
    (BERTRAND GUAY / AFP)
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES "Elle s'exclut d'elle-même de ce parti qu'elle a toujours méprisé", a commenté Eric Zemmour, après l'appel lancé par Marion Maréchal (sa tête de liste aux européennes) à voter pour les candidats soutenus par le RN au lieu des candidats de Reconquête. Il annonce également exclure les autres eurodéputés qui l'ont suivie : Guillaume Peltier, Nicolas Bay et Laurence Trochu.
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    "Je cherche le meilleur moyen de faire campagne" pour les élections législatives, a affirmé Eric Zemmour. Le fondateur de Reconquête a déjà annoncé qu'il ne ferait pas campagne dans le Var comme il l'avait fait en 2022, et s'est dit "prêt" sur BFMTV "à retirer [ses] candidats" en cas d'"accord" avec le Rassemblement national.
  • Avatar
    alerte franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Eric Zemmour annonce l'exclusion de Marion Maréchal de son parti Reconquête, sur BFMTV.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Eric Zemmour, le fondateur du parti d'extrême droite Reconquête, évoque un "record du monde de la trahison" après l'appel lancé par Marion Maréchal (sa tête de liste aux européennes) à voter pour les candidats soutenus par le RN au lieu des candidats de Reconquête. Elle "a négocié quelques places misérables pour elle et ses amis et son clan au sein du Rassemblement national", accuse Eric Zemmour sur BFMTV.
  • Avatar
    Marble
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Bonsoir, parce que rire fait du bien, je vous recommande le florilège du Huffpost sur "Eric Ciotti enfermé dans les locaux". C'est très drôle, bien vu et du léger ne fait pas de mal.
    Avatar
    Luc Chagnon
    franceinfo Il y a 0 sec
    Bonsoir @Marble, vous n'êtes clairement pas le seul à avoir ri de cette séquence assez irréaliste : de nombreux internautes ont laissé libre cours à leur imagination en voyant l'ex-président de LR Eric Ciotti se barricader dans les locaux du parti, avant d'en être exclu. Le site Huffington Post en a compilé plusieurs, dont je vous mets quelques exemples ci-dessous !
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec