VIDEO. Nicolas Sarkozy : "Les Français ont massivement rejeté la politique de François Hollande"

La droite aurait remporté 65 à 68 départements, selon les premières estimations d'Ipsos/Sopra Steria. Des résultats dont s'est félicité le président de l'UMP, dimanche 29 mars.

FRANCE TELEVISIONS

Un raz-de-marée bleu. L'UMP et ses alliés auraient remporté 65 à 68 départements lors du second tour des élections départementales, dimanche 29 mars, selon les estimations d'Ipsos/Sopra Steria. "Ce résultat dépasse de très loin les considérations locales : à travers leur vote, les Français ont massivement rejeté la politique de François Hollande", a estimé Nicolas Sarkozy depuis le siège de l'UMP, évoquant un "désaveu sans appel".

>> Résultats, analyses, réactions : suivez la soirée électorale

"L'alternance est marche"

La droite gagnerait 25 à 28 départements de plus qu'en 2011, selon Ipsos/Sopra Steria. "En annonçant que [le] vote d'aujourd'hui ne changerait rien à sa politique, le président a délibérément choisi d'ignorer le message des Français, a ajouté le président de l'UMP. L'alternance est en marche, rien ne l'arrêtera."

Si les premières estimations marquent une large victoire de la droite, la majorité se trouve, elle, en difficulté. La gauche n'aurait remporté que 32 à 35 départements, soit 26 à 29 de moins qu'en 2011. Le Front national ne s'est quand à lui imposé dans aucun département.

Nicolas Sarkozy a salué la victoire de la droite lors du second tour des élections départementales, le 29 mars 2015, depuis le siège de l\'UMP à Paris.
Nicolas Sarkozy a salué la victoire de la droite lors du second tour des élections départementales, le 29 mars 2015, depuis le siège de l'UMP à Paris. (CHRISTIAN HARTMANN / REUTERS)