Vidéo Élections régionales et départementales 2021 : couacs en série dans la distribution des plis électoraux

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
OEIL 20H ADREXO 16062021
Article rédigé par
France Télévisions

Avant chaque scrutin, tous les électeurs doivent recevoir les professions de foi et les bulletins de vote de leurs candidats pour faire leur choix. C’est la loi. Mais à quatre jours de ce week-end electoral, beaucoup de Français les attendent encore.

Jusqu’en février dernier, c’était La Poste qui distribuait, avant chaque élection et sur tout le territoire français, ce qu’on appelle la propagande. Elle est transmise par tous les candidats qui le souhaitent.

Avec l’ouverture à la concurrence, le distributeur privé Adrexo, spécialiste de la distribution de publicités, a remporté en février dernier un appel d'offre piloté par l'Etat. Pendant quatre ans, l'opérateur aura la charge de l'acheminement de la propagande électorale dans les boîtes aux lettres des 22 millions d'électeurs de sept régions : Hauts-de-France, Grand-Est, Normandie, Centre-Val-de-Loire, Bourgogne-Franche-Comté, Pays de la Loire et Auvergne-Rhône-Alpes.

Mais depuis, nous avons recensé une vingtaine d’endroits dans ces régions où les courriers ont parfois été mal distribués, voire jetés à la poubelles. Combien d’évènements similaires dans les régions gérées par La Poste ? Nous ne le savons pas.

Carte des problèmes de distributions de plis électoraux dans les sept régions gérées par Adrexo (L'OEIL DU 20 HEURES / FRANCE 2)

A Laval, en Mayenne, où intervient l’entreprise privée, le maire Florian Bercault (DVG), qui lui même n’a pas reçu la propagande électorale, a alerté la Préfecture de son département le 2 juin dernier. Relancée cette semaine, le maire attend toujours une réponse.

Selon Florian Bercault, ne pas distribuer ces courriers en temps et en heure pose un problème démocratique : "Tous les citoyens ne seront pas égaux face à l’urne puisque tout le monde n’aura pas été égalitairement informé de ce qui est train de se jouer dimanche prochain. Et je crois que cette profession de foi participe de l’excercice démocratique."

Le marché public potentiellement remis en cause par le gouvernement

D'après les syndicats de l’opérateur privé, l’entreprise manque cruellement de bras pour mener à bien sa mission. Philippe Viroulet, délégué syndical central CAT-Adrexo, explique qu'il y a entre 9 000 et 10 000 salariés de l'entreprise dans les sept régions, et 6 500 intérimaires supplémentaires ont été recrutés pour leur prêter main forte afin de distribuer ces plis électroraux en temps et en heure avant le premier tour des départementales et des régionales.

Si le représentant du personnel considère que les délais de distribution seront majoritairement tenus avant le premier tour, il est moins confiant pour le second tour : "Nous sommes très inquiets sur la distribution du second tour, où les documents vont parvenir aux agences probablement le jeudi, ce qui va laisser deux jours ou trois jours maximum pour la distribution du même volume que l’on a pu distribuer péniblement en trois semaines."

Sollicité, Alain Brousse, directeur général d'Adrexo rappele que ses employés doivent délivrer cette propagande à plus de 22 millions d’électeurs. Pour lui, ces anomalies sont minimes : "On est quand même en face de dysfonctionnements qu’on peut qualifier de marginaux par rapport à la masse des volumes traités. Sachez que toutes les équipes sont vraiment mobilisées et que tout le monde est sur le pont pour que ça réussisse."

Le ministre de l’Intérieur, qui contrôle la distribution de ces enveloppes, était interrogé mercredi 16 juin par le Sénat sur ces dysfonctionnements. Dans son allocution, Gérald Darmanin condamne ces couacs, s'excuse au nom du gouvernement et annonce que le marché public passé avec l’entreprise, pourrait être "remis en cause après la fin de la distribution des départementales et des régionales."

Parmi nos sources

Le Ministère de l’Intérieur confie à Adrexo la distribution de la propagande électorale dans 51 départements pour les quatre prochaines années, Adrexo 10 mars 2021

De nombreux articles de presse faisant écho de ces dysfonctionnements :

Départementales en Mayenne. 358 enveloppes contenant des professions de foi retrouvées à la poubelle, Églantine Puel et Alix Demaison, Ouest-France, 2 juin 2021

Elections : les professions de foi des candidats n'arrivent pas toujours à destination en Haute-Loire, Céline Autin, France Bleu Saint-Etienne Loire, 10

Pourquoi dans le Châlonnais, la distribution des professions de foi est très aléatoire, Adriane Carroger, L'Union, 2 juin 2021

Départementales 2021 : haro sur la distribution anticipée des professions de foi, Philippe Marque, Le Républicain Lorrain, 01 juin 2021

 Liste non exhaustive.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections Départementales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.