Cet article date de plus de six ans.

Le FN qualifié dans tous les cantons des Bouches-du-Rhône

Toutes chapelles confondues, la gauche, particulièrement émiettée, ne se qualifie que dans 15 cantons sur 29, la droite dans 18 cantons.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le maire FN des 13e et 14e arrondissements de Marseille, Stéphane Ravier, lors d'une conférence de presse, le 15 janvier 2015. (  MAXPPP)

Le Front national est le grand gagnant du premier tour des élections départementales dans les Bouches-du-Rhône, dimanche 22 mars. Le parti de Marine Le Pen parvient à se qualifier dans la totalité des cantons du département actuellement présidé par l'ex-socialiste Jean-Noël Guérini. Toutes chapelles confondues, la gauche, particulièrement émiettée, ne se qualifie que dans 15 cantons, la droite dans 18 cantons.

Le FN en tête dans plus de la moitié des cantons

Le Front national est-il susceptible de remporter le département ? Sur les 29 cantons, 16 voient le binôme du FN arriver en tête, 8 celui de l'union de la droite, et cinq un candidat de gauche. Mais tout dépendra des consignes de vote et du report des voix de gauche et de droite qui peuvent lui barrer la route. Seule certitude à ce stade : si Jean-Noël Guérini est arrivé en tête dans son canton du centre de Marseille, son siège de président du conseil départemental, qu'il occupe depuis 1998, est très fragilisé. "Nous allons nous battre pour gagner un certain nombre de cantons. Et puis ensuite nous verrons. Chaque chose en son temps", a-t-il déclaré, tard dans la soirée, refusant de s'avouer vaincu.

Le résultat du second tour s'annonce donc particulièrement incertain. Dimanche prochain, l'assemblée départementale pourrait se retrouver dans une configuration où aucune force politique n'obtiendrait une majorité absolue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.