L'abstention, l'un des enjeux des élections départementales

Dimanche 22 mars, au premier tour des élections départementales, 54% des électeurs pourraient s'abstenir. France 3 fait le point sur cet enjeu des élections départementales.

L'abstention devrait être importante dimanche 22 mars, au premier tour des élections départementales. "C'est un scrutin qui déjà en temps normal ne mobilise pas beaucoup. En 2011, l'abstention avait atteint 55% au premier tour", précise en plateau Catherine Demangeat. Les observateurs s'attendent au même score dimanche prochain pour ces élections départementales, ex cantonales. "Selon un sondage publié lundi, l'abstention serait de 54%, mais certains redoutent que ce soit plus", précise la journaliste.

Les Français connaissent mal cette élection

Comment expliquer ce chiffre ? Selon une autre enquête, "38% des abstentionnistes potentiels n'iront pas voter, car ils pensent que ces élections ne changent rien à leur situation, 32 % c'est pour sanctionner les partis politiques"; beaucoup d'abstentionnistes ne savent tout simplement pas pourquoi il faudrait voter dimanche puisqu'ils ne connaissent ni les candidats ni les prérogatives des conseils départementaux.
Le Parti socialiste devrait être le premier parti touché par l'abstentionnisme, à la traine dans les sondages. "Le PS pourrait être éliminé dès dimanche prochain dans plus de 500 cantons sur 2 000", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT