Cet article date de plus de six ans.

Départementales : Lille 5 n'est pas forcément acquise à la gauche

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Dans le cinquième canton lillois, le ministre socialiste Patrick Kanner, ancien président du département, n'est pas sûr de voir son parti l'emporter aux élections du 22 et 29 mars.

C'est un secteur historiquement acquis à la gauche, mais rien n'est garanti pour les élections départementales du 22 et 29 mars. Ici, dans le canton de Lille 5, on compte 70 000 habitants dans ce secteur populaire où un tiers des jeunes sont au chômage, avec le sentiment d'être délaissés par les politiques. "Ils ont tout fermé, tous les commerces, il n'y a même plus de salle de sport, il n'y a rien du tout", exprime un riverain.

Quatre listes en compétition

Aux dernières cantonales, 70% des électeurs ne sont pas allés aux urnes. Alors le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, et ancien président du Conseil général, Patrick Kanner est venu faire campagne pour convaincre les Lillois de voter. "Je ne suis pas là pour donner la bonne parole, mais pour dire aux habitants qu'on sera à leurs côtés pour bâtir des réponses construites", indique-t-il au micro de France 2.

Le PS, qui avait déjà perdu le canton il y a 30 ans, devra faire face à trois listes adverses : celle de l'UMP, une alliance communiste et écologiste, et la candidature du Front national.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.