Départementales : à Tulle, l'enjeu est de taille

Tulle, en Corrèze, est le fief du président de la République. Le département, jusqu'à présent dirigé par les socialistes, pourrait basculer à droite. Jean-Baptiste Marteau, journaliste de France 2 fait le point.

FRANCE 2

Dans la ville de Tulle, l'élection départementale constitue un enjeu de taille pour la gauche. Dans cette ville située dans le département de la Corrèze, le parti socialiste est chez lui : "La Corrèze est un département très symbolique pour François Hollande. En 2008, c'est lui qui avait arraché le département à la droite et il l'avait présidé jusqu'à son élection à l'Élysée", commente Jean-Baptiste Marteau pour France 2.

Forte mobilisation et gauche divisée

Pour cette élection, les Corréziens se sont mobilisés : 23,7% de participation à la mi-journée, soit 5% de plus que la moyenne nationale. Si la mobilisation est là, les divisions aussi : "La gauche part très divisée contre l'alliance UMP-UDI. Le Front de gauche et Europe Écologie-Les Verts auront des candidats dans l'ensemble des cantons face à des listes socialistes", note le journaliste. Le Front national ne présente que neuf listes dans les dix-neuf cantons qui sont en jeu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Avril 2012 - vue de la ville de Tulle (Corrèze)
Avril 2012 - vue de la ville de Tulle (Corrèze) (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)