Chantal Jouanno : "le Front national n'est pas un parti républicain"

Malgré de profonds désaccords sur le comportement à adopter face au Front national, UMP et UDI restent main dans la main pour le second tour des élections départementales.

France 3
Chantal Jouanno, sénatrice de Paris, porte-parole de l'UDI, est l'invitée du Grand soir 3 mercredi 25 mars. Si l'UMP prône la règle du "ni-ni", l'UDI a une consigne différente pour ces élections départementales. "En cas de duel avec le Front national, c'est le vote républicain et on considère que le Front national n'est pas un parti républicain", explique Chantal Jouanno. Mais alors quelle consigne doit appliquer un binôme composé d'un candidat UMP qui veut se maintenir et d'un candidat UDI qui préfère se retirer ? "La règle c'est le binôme. S'il y a un des candidats qui ne veut pas se maintenir, dans ce cas-là le binôme ne peut pas se maintenir", poursuit la porte-parole de l'UDI.
 

UDI et UMP à l'unisson sur le rôle du département

 
Malgré ce désaccord sur la stratégie à adopter face au Front national, UMP et UDI restent unis pour le second tour dimanche 29 mars. "Sur la gestion des aides publiques et notamment des aides sociales qui est le coeur d'activité du département, on n'a pas de divergence de point de vue. Les départements doivent être bien gérés, ils doivent être recentrés sur leurs compétences prioritaires notamment, les personnes âgées, la petite enfance, les prestations sociales et ça, ça nous rassemble", justifie Chantal Jouanno. 
Le JT
Les autres sujets du JT