Cet article date de plus de quatre ans.

Café République. À Bordeaux, les travailleurs pauvres se démènent pour tenir leur place dans la société

Chaque semaine jusqu'au premier tour de l'élection présidentielle le 23 avril, franceinfo pose son micro dans une ville de France. Étape à Bordeaux à la rencontre de travailleurs pauvres décidés à tenir leur place dans la société.

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Aurélie, Françoise et Kévin à Bordeaux  (REGIS PICART / FRANCEINFO)

Ils sont trois : Aurélie, 38 ans, vit seule avec son fils en gagnant juste le Smic. Kevin, 30 ans, il se débrouille avec le RSA en attendant un emploi de brancardier. Françoise, 52 ans, aide-soignante à domicile à temps partiel, s'investit malgré tout dans l'aide aux plus démunis. Cette semaine, la parole est à ceux que l'on appelle les travailleurs pauvres. Franceinfo les a rencontrés à Bordeaux dans les locaux de l'association ATD Quart Monde.

Aurélie, Kevin et Françoise, comme près de neuf millions de personnes pauvres en France, témoignent de leur quotidien et leurs difficultés à tenir leur place dans la société. Tous les trois iront voter en avril prochain… Avec un peu d'amertume, tant le milieu de la politique paraît ignorer leur quotidien. "Je pense qu'avec les salaires qu'ils se font, ils ne savent tout simplement pas comment vit la France d'en bas", déplore Aurélie. "Ils pondent des lois pour que leur nom soit inscrit quelque part, ajoute-t-elle, mais ils ne sont pas mis à table dans un foyer, une maison, pour voir comment on vit."

Fiers de travailler, "même si ce n'est pas pour gagner beaucoup"

Et pourtant, malgré les maigres paies, les fins de mois difficiles, travailler apparaît comme une chance pour continuer à garder la tête haute. Aussi, Françoise estime que tant qu'elle pourra travailler, elle travaillera. "Même si ce n'est pas pour gagner beaucoup." "Même si avec mon argent je ne peux pas me payer les vacances et tout ça." Parce qu'elle est fière d'avoir gagné ce qu'elle a : "C'est la preuve, dit-elle, qu'au moins, je fais quelque chose de ma vie."

Chaque semaine, jusqu’à la veille du premier tour de l'élection présidentielle, franceinfo réunit un peu partout en France des citoyens qu'on entend peu ou pas du tout pendant les campagnes électorales. Ces électrices et électeurs racontent leur quotidien, ils s’interrogent sur leur avenir et celui de leurs enfants dans un pays en pleine mutation. Un voyage inédit en France.

Réécoutez l'intégrale de Café République

Café République : à Bordeaux, avec des travailleurs pauvres (1/3)
écouter

Café République : à Bordeaux, avec des travailleurs pauvres (2/3)
écouter

Café République : à Bordeaux, avec des travailleurs pauvres (3/3)
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Election présidentielle 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.