Agression de NKM : un rassemblement place Maubert à Paris

Nathalie Kosciusko-Morizet est sortie de l'hôpital ce vendredi 16 juin. Son agression sur un marché parisien lors de la campagne des élections législatives survenue jeudi matin a provoqué une vive émotion dans la classe politique.

Voir la vidéo
France 3

Entourée de son frère et de sa soeur, Nathalie Kosciusko-Morizet quitte l'hôpital Cochin. Victime d'un malaise, jeudi 15 juin, lors d'une agression par un passant, la candidate aux législatives souffre d'un traumatisme crânien. "Je vais mieux, j'ai besoin de quelque temps encore pour récupérer. Je voudrais profiter de votre présence pour remercier le Premier ministre qui s'est déplacé hier et le président de la République qui m'a envoyé un message", explique-t-elle. Encore trop affaiblie pour assurer les dernières heures de sa campagne électorale, c'est sa suppléante qui prend le relais. En guise de soutien, un rassemblement se tient ce vendredi soir à l'endroit même de son agression place Maubert (Paris).

"Inadmissible"

Dans la foule, son adversaire Gilles Le Gendre est là. Par solidarité, le candidat avait suspendu sa campagne. Il appelle à faire la part des choses. "Il n'y a pas de climat de violence dans notre arrondissement, dans notre circonscription. Il y a un acte inqualifiable, isolé. Il se trouve qu'il a frappé une candidate et de ce point de vue là, il revêt un caractère encore plus inadmissible. Mais ça ne résume pas le climat qui règne dans cette campagne électorale depuis le début", précise le candidat de la République en Marche. La campagne de ces élections législatives prend fin ce vendredi soir à minuit.

Le JT
Les autres sujets du JT
(GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)