Egypte : le pouvoir de la rue

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 02/07/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Pour eux, les Frères musulmans démocratiquement élus il y a un an ont conduit le pays à la banqueroute Et la division.

Morsi n'a fait que détruire.

Il n'y a pas d'eau, d'essence, d'électricité, ça suffit.

Tout ce qu'il a fait c'est diviser les Égyptiens ! Les chrétiens contre les musulmans, les musulmans entre eux.

Sur les grilles du palais présidentiel, les mêmes solgans que ceux utilisés pour faire partir Moubarak. Cette Egypte se réjouit de voir l'armée faire pression sur le président.

L'armée a dit qu'elle ne fera pas de politique.

Ces manifestants veulent le départ du Président, même élu. Et voici l'autre Egypte, celle qui soutient le président Morsi. Les Frères musulmans sont venus dire que le président a été élu.

L'armée néglige la force des Frères musulmans.

Les islamistes brandissent la légitimité. Les partisans des Frères musulmans sont prêts a en découdre.

Bonsoir Charles Enderlin, vous suivez les événements au Caire.

Charles Enderlin : Je vous entends à peine dans une ambiance de folie. Des dizaines de milliers d'Egyptiens hurlent "dégage Morsi, va-t-en !" Le gouvernement du président égyptien se réduit à vue d'oeil. Huit ministres ont démissionné, peut-être déjà neuf, notamment ceux de la Défense et de l'Interieur. La police aurait basculé du côté de l'opposition. Combien de temps le président peut-il tenir dans ces conditions, face à la pression de la rue, de l'armée, de la police ?.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==