Le plafond du livret A relevé de 25% "mi-septembre"

Alors que le Conseil des ministres marque mercredi matin la rentrée politique, le Premier ministre a indiqué que le plafond du Livret A va être relevé de 25% "tout de suite", puis "en fonction des besoins". Il a aussi annoncé une prochaine diminution, "modeste" et "provisoire", des taxes sur les carburants. Les prévisions de croissance pour 2013 pourraient aussi être revues à la baisse. En début d'après-midi le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici a précisé que la hausse du plafond du Livret A aurait lieu "mi-septembre".

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Le
gouvernement fait sa rentrée ce mercredi avec un Conseil des ministres et un dîner
autour de Jean-Marc Ayrault. Ce matin, sur RMC-BFM TV, le Premier ministre a
donné le ton avec plusieurs annonces sur les dossiers principaux  : une baisse des taxes sur les carburants pour lutter contre l'essence chère et un relèvement du plafond du Livret A, le placement préféré des Français.

Relèvement du plafond du Livret
A
C'était une promesse du candidat Hollande. Le placement préféré des
Français verra son plafond relevé de 25% "tout de suite" , selon le
Premier ministre avant une seconde hausse plus tard "en fonction des besoins" . Un "tout de suite " corrigé par le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici qui parlait " mi-septembre" en début d'après-midi.

 Le relèvement de ce livret d'épargne, aujourd'hui plafonné à 15.300 euros, doit
servir à financer le logement social et la politique de la ville. Le plafond du
Livret développement durable, actuellement fixé à 6.000 euros, sera lui doublé
pour financer les PME et les entreprises innovantes.

Baisse de la fiscalité sur le
carburant
La baisse sera "modeste et
provisoire"
 et ce, "en attendant de mettre en place
un mécanisme qui régule le prix des carburants."
Depuis le début de l'été,
une remontée des prix du pétrole brut conjuguée à une dépréciation de l'euro par
rapport au dollar a causé une remontée des prix à la pompe.

Des prévisions de croissance en
baisse ?
Jean-Marie Ayrault n'exclut pas un nouvel abaissement de la
prévision de croissance pour 2013, actuellement fixée par le gouvernement à 1,2%
mais jugée trop optimiste par la plupart des économistes. "On s'adaptera en fonction de la
situation"
 assure le Premier
ministre.

Une hausse de la CSG
?
Le gouvernement prendra des décisions sur le coût du travail au
premier trimestre 2013 à l'issue du débat sur le financement de la protection
sociale. Le locataire de Matignon n'exclut pas une hausse de la contribution
sociale généralisée.

Evolution du droit au travail
des Roms
Jean-Marc Ayrault, qui doit présider mercredi l'après-midi
une réunion interministérielle sur la situation des Roms
vivant en France, se
dit favorable à une "évolution"  de leur droit au travail. La France fait
partie de la demi-douzaine de pays européens qui n'ont pas encore levé les
mesures qui limitent l'accès au travail des Roms.