Épargne : la fin du livret A ?

Le mode de calcul du livret A pourrait changer selon un projet du gouvernement.

250 milliards d'euros qui dorment sur les livrets A des Français auxquels le gouvernement pourrait s'attaquer en changeant le mode de calcul du taux d'intérêt.Ce taux est historiquement bas : 0,75%, et pourtant il devrait être de 0,5% compte tenu d'une inflation quasi nulle. Un coup de pouce de 0,25% qui pèse lourd pour l'état, 625 millions d'euros d'intérêts versés aux épargnants.

Les épargnants, grands perdants ?

Revoir le mode de calcul pour baisser le taux d'intérêt permettrait d'alléger les finances publiques, mais au risque de mécontenter les Français, un casse-tête politique. "C'est un peu le psychodrame, il n'y a pas de solution magique pour trouver la bonne rémunération de ce taux", explique Philippe Crevel, directeur du cercle de l'épargne. Un taux politique et crucial, car le livret A finance la construction de logements sociaux, plus le taux d'intérêt est élevé, plus la construction de HLM coûte cher.

Le JT
Les autres sujets du JT
Depuis la création du Livret A en 1818, sa rémunération n\'a jamais été inférieure à 0,75%.
Depuis la création du Livret A en 1818, sa rémunération n'a jamais été inférieure à 0,75%. (DENIS CHARLET / AFP)