La santé, première dépense sacrifiée en cas de pauvreté

Selon le rapport annuel du Secours populaire, en 2016, plus d’un Français sur deux juge que sa vie quotidienne est menacée par la pauvreté. Premier budget que l’on sacrifie : la santé.

France 3

Ce médecin reçoit bénévolement des patients qui viennent le voir au Secours populaire. Une consultation gratuite qui est aussi l’occasion de prendre le pouls des populations les plus vulnérables. Sur certains soins, le constat est insupportable. Comme un tiers des personnes les plus pauvres, Naddia a dû reculer par exemple devant des soins dentaires.

Réduire les coûts

A deux pas, ce cabinet dentaire à bas coût est une réponse aux prix exorbitants des implants et des prothèses. Ici on rogne sur les frais de fonctionnement, ce qui permet des tarifs plus abordables. Cette patiente par exemple vient de subir une lourde opération qu’elle n’aurait pas pu se payer dans un cabinet ordinaire. Plus d’un tiers des Français a déjà connu une situation de pauvreté. Cette proportion augmente et malgré la CMU, l’accès aux soins continue de poser des problèmes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un médecin prend la tension d\'une patiente, le 29 mars 2007. 
Un médecin prend la tension d'une patiente, le 29 mars 2007.  (HOUIN GERARD / SIPA)