Emploi : les métiers du funéraire évoluent

Porteurs, chauffeurs, conseillers, les métiers du funéraire sont pourvoyeurs d'emplois et certaines entreprises permettent de tout contrôler à distance.

France 3

Annette est toujours capable de se déplacer dans la maison, mais ne prend presque plus sa voiture. C'est donc sa sœur qui allait régulièrement fleurir la tombe de leurs parents à 70 km. Mais aujourd'hui, ni l'une ni l'autre ne peuvent accomplir ce qu'elles considèrent comme un devoir. "Ma sœur ne pouvait plus le faire donc il a fallu qu'on prenne un système", dit la retraitée. C'est à distance, désormais, et grâce à son ordinateur, qu'elle s'occupe de la tombe de ses parents.

Un système bien rodé

En un clic, Annette passe commande. Celle-ci apparaît sur l'écran de téléphone de Yann Lepage. "La famille va recevoir directement sur son téléphone les photos de l'intervention avant et après", explique-t-il. Les villes ont la responsabilité des allées et de murs des cimetières, mais pas nécessairement de l'entretien des sépultures. Ces nouveaux services pourraient donc voir se raréfier les tombes oubliées.

Le JT
Les autres sujets du JT