Consommation : le low cost, bon pour le portefeuille, moins pour les emplois

Les consommateurs sont partagés entre acheter des produits importés à bas coûts et la nécessité de faire vivre les entreprises françaises. Le low cost permet d'économiser 1 000 euros par an et par foyer, mais supprime des emplois.

France 3

Une voiture fabriquée au Maroc, un lit fait en Chine et des smartphones produits en Asie... Ces produits bon marché permettent aux ménages de faire des économies. Pour la première fois, la Banque de France a calculé le gain de pouvoir d'achat : 1 000 euros en moyenne par an et par ménage français. Les principaux secteurs concernés sont les vêtements, le mobilier ou encore l'électronique. Fabriquer ces produits à l'étranger coûte 40% moins cher qu'en France, en raison du faible coût de la main-d’œuvre.

"280 000 emplois détruits"

Bonne nouvelle pour les consommateurs, mais pas forcément pour l'économie française. "Les gains de part de marché de ces pays-là ont entraîné des destructions d'emploi dans certaines industries. On parle de 280 000 destructions d'emploi en France liées à l'émergence de la Chine", explique Mathieu Plane, économiste à l'OFCE. Les clients sont parfois déçus. La qualité des produits est souvent décriée, les produits sont souvent moins durables, voire défectueux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration d\'un service prpopsé par une compagnie aérienne à bas coût
Illustration d'un service prpopsé par une compagnie aérienne à bas coût (France 3)