VIDEO. Les 4 Vérités : Patrick Pouyanné, P.-D.G. de Total, revient sur la sécurité du groupe au Yémen

Ce mercredi 21 janvier marque l'ouverture du forum économique de Davos. À cette occasion, Jean-Paul Chapel reçoit Patrick Pouyanné, directeur général de Total.

FRANCE 2

Patrick Pouyanné, patron du groupe Total, est l'invité des 4 Vérités dans le cadre de l'ouverture, mercredi 21 janvier, du forum économique de Davos. Après les récents attentats qui ont frappé la France, Patrick Pouyanné précise : "la sûreté de notre personnel est une chose qui m'empêche de dormir tous les jours. C'est vraiment absolument fondamental". Parmi les pays qui l'inquiètent plus particulièrement figure le Yémen "qui est un pays où nous avons des opérations fortes. (...) Nous avons des menaces et nous avons bien évidemment renforcé le dispositif de sûreté (...). Nous avons même mobilisé des moyens militaires de l'Etat du Yémen pour protéger des installations et renforcer également les moyens de surveillance du pays", précise le numéro 1 de Total.

La baisse du prix du pétrole sans conséquence pour l'emploi

Revenant sur la baisse continue des prix du carburant depuis plusieurs mois, Patrick Pouyanné développe : "il y a une offre surabondante, et il y a une demande plus faible. (...) Ce sont les fameux gaz de schiste, notamment aux États-Unis (...). Depuis ce mois-ci, l'Amérique est le pays qui produit le plus de pétrole au monde". Le patron de Total affirme par ailleurs qu'à la pompe, le groupe a répercuté au centime près la baisse du prix du brut. Une baisse dont doit se réjouir le pays "mais la vraie inconnue c'est combien de temps ça va durer". "Je crois franchement qu'il va rester à des niveaux bas pour le premier semestre 2015. Après, on verra". Le comportement des pays producteurs restent la principale inconnue.

Le P.-D.G. de Total assure par ailleurs que cette baisse du prix du pétrole n'affectera pas les emplois du groupe.

Le logo du groupe Total, le 23 novembre 2012, lors d\'une assemblée générale des actionnaires, à Paris.
Le logo du groupe Total, le 23 novembre 2012, lors d'une assemblée générale des actionnaires, à Paris. (ERIC PIERMONT / AFP)