L'Angle éco, France 2

VIDEO. L'Angle éco. Bye bye China

"L'Angle éco" s'est intéressé au retour des frontières. Face aux salaires des ouvriers chinois qui augmentent et au temps de transport incompressible, certaines entreprises françaises font le choix de relocaliser la fabrication de certains de leurs produits. C'est le cas de Lucibel.

L'angle éco- France 2

Rapatrier leur production en France, de plus en plus d'entreprises le font. "L'Angle éco" a suivi le retour de la production de Lucibel en Normandie. Une caisse "made in China" est ouverte dans un hangar vide, c'est "la première pierre d'une relocalisation de la Chine vers la France". Ces ouvriers avaient "mal au cœur de voir partir vers la Chine un certain nombre de choses et aujourd'hui ça revient, il faut que ça continue".

Le haut de gamme revient en France

Avec une croissance à trois chiffres et 210 employés, les patrons de Lucibel ne sont pas des illuminés. Ils parient sur la qualité française et ils vont rapatrier un tiers de leurs produits. Oublié Senzhen, en Chine, avec ses 20 millions d'habitants. Le spécialiste des nouvelles ampoules électriques LED y laisse tout de même ses produits simples : c'est le haut de gamme qui revient vers ses ingénieurs européens.

Coût et temps de transport sont une des raisons de cette relocalisation. L'autre cause ? Les salaires des ouvriers chinois ont augmenté de 40%. Et leurs revendications aussi... ils exigent une meilleure qualité de vie que leurs parents. Les coûts de production augmentent. La Chine n'est plus si low cost. 

\"Bye bye China\"
"Bye bye China" ( CAPTURE ECRAN FRANCE 2)