Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Bonus vélo électrique : peut-on vraiment recevoir 500 euros d'aide de la Ville de Paris pour pédaler au bord de la mer ?

Publié Mis à jour
VIDEO. Envoyé spécial. Prime VAE : peut-on vraiment recevoir 500 euros d'aide pour pédaler au bord de la mer ?
VIDEO. Envoyé spécial. Prime VAE : peut-on vraiment recevoir 500 euros d'aide pour pédaler au bord de la mer ? VIDEO. Envoyé spécial. Prime VAE : peut-on vraiment recevoir 500 euros d'aide pour pédaler au bord de la mer ?
Article rédigé par France 2
France Télévisions

Ce serait une astuce bien connue des Parisiens, et la journaliste d'"Envoyé spécial" en a eu confirmation lors de son enquête sur les vélos électriques. En additionnant les primes versées par la Ville de Paris et par la Région Ile-de-France, il est possible de recevoir une subvention de 500 euros... pour pédaler au bord de la mer.

Pour inciter à l'achat d'un vélo à assistance électrique, la Ville de Paris accorde un "bonus VAE" de 400 euros. En tout, une cinquantaine de villes françaises subventionnent cette acquisition. Dinard, en Bretagne, où a été tourné ce reportage d'"Envoyé spécial", n'en fait pas partie. Mais certains Parisiens propriétaires de résidences secondaires ici pourraient bénéficier de cette prime pour l'achat d'un vélo électrique... utilisé durant leurs vacances sur place. Une prime qui leur serait accordée sans difficulté. La journaliste Elvire Berahya-Lazarus a voulu vérifier, et a acheté un VAE chez le marchand de cycles local.

Pour obtenir cette prime, il lui a fallu remplir un formulaire et fournir un justificatif de domicile prouvant qu'elle réside bien à Paris, ainsi que la facture du VAE acquis à Dinard. Quelques semaines plus tard, elle a reçu un mail de confirmation : elle a effectivement droit à 400 euros de la Ville, plus 100 euros de la Région Ile-de-France. Mais pourquoi les contribuables parisiens financeraient-ils des vélos destinés à des maisons de campagne, et qui ne réduisent pas la pollution à Paris même ?

"Si c'est avéré, on modifiera ça, parce que l'objectif, c'est d'utiliser des vélos sur le territoire parisien"

David Belliard, adjoint aux Transports à la mairie de Paris

à "Envoyé spécial"

La journaliste a interrogé David Belliard, adjoint à la maire de Paris chargé de la Transformation de l'espace public, des Mobilités et des Transports, lui-même adepte du vélo électrique. Que pense-il de cet usage du "bonus VAE" accordé par la municipalité ? Pourquoi l'obtention de la prime n'est-elle pas conditionnée à un achat dans la région parisienne ?

"L'objet de départ, sur ce type de prime, confirme-t-il, c'est de favoriser au maximum l'usage du vélo, donc de rendre l'accès au vélo le moins contraignant possible. Si c'est avéré, on modifiera ça pour que ça ne se fasse pas, parce que l'objet, c'est d'utiliser des vélos sur le territoire parisien." L'argent public destiné aux primes représente, pour l'année 2020, 7,5 millions d'euros.

Extrait de "Mon cher vélo électrique", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 27 mai 2021.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.