Cet article date de plus de cinq ans.

Viaduc de Millau : qui a le droit de le photographier ?

Publié
Viaduc de Millau : qui a le droit de le photographier ?
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les députés viennent de voter la "liberté de panorama", qui éclaircit les droits et interdictions de reproduction du monument. Mais attention : l'usage commercial demeure interdit. Les explications de France 3.

Il y a quelques jours, jeudi 21 janvier, l'Assemblée nationale a levé une partie des interdictions liées aux reproductions du viaduc de Millau (Aveyron). Jusqu'à présent - et tout le monde ne le savait pas -, il était interdit de publier des clichés sur le web par exemple. Désormais, la "liberté de panorama" s'applique.

Les objets dérivés très contrôlés

Mais l'image du viaduc appartient toujours à son concepteur, l'architecte britannique Norman Foster. Ce dernier a confié la gestion des droits du viaduc à la compagnie Eiffage. "La seule chose qui est interdite, c'est de faire un usage commercial du viaduc. Par exemple, l'utiliser pour une publicité, sur un emballage, pour faire sa promotion...", explique à France 3 son directeur, Emmanuel Cachot.

Depuis 10 ans, les commerçants qui veulent écouler des objets dérivés doivent se plier à un contrôle drastique de la compagnie. "On ne peut pas se permettre de vendre n'importe quel produit, comme tout monument protégé", confie Ahmed Eddarrar, commerçant de Millau. Les prix peuvent aller de quelques dizaines à plusieurs milliers d'euros.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.